Le profil de la 8eme étape

Le profil de la 8eme étape©Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le samedi 03 juillet 2021 à 09h00

À l'occasion de la huitième étape du Tour de France, les coureurs parcourront 150,8 kilomètres et visiteront la région Auvergne Rhône Alpes, entre Oyonnax et Le Grand-Bornand, avec trois cols de première catégorie au menu



Après le parcours de la veille au profil plutôt accidenté, les coureurs se frotteront pour la première fois à une étape de montagne dans cette édition du Tour 2021. Au départ d'Oyonnax et son département de l'Ain, le peloton passera une majeure partie de l'étape dans la Haute-Savoie pour un parcours qui s'annonce montagneux au travers de cette courte journée puisqu'ils parcourront seulement 150,8 kilomètres. Une étape qui pourrait porter chance aux Français, puisqu'à Oyonnax la ville départ, le français Tony Gallopin s'était imposé dans le chef-lieu du canton de l'Ain en 2014, tandis que Julian Alaphilippe a gagné en 2018 la dernière fois que le Tour était de passage au Grand Bornand. Au programme de la journée pas moins de cinq cols répertoriés dont les trois derniers de première catégorie, tandis qu'un sprint intermédiaire est programmé au début de l'étape. Au départ d'Oyonnax certains baroudeurs et coureurs plutôt agiles en montagne vont sûrement tenter de s'insérer dans l'échappée du jour car si le peloton les laisse tranquille ils pourront se disputer la victoire du jour, mais avant ils vont devoir se frotter au seul sprint intermédiaire de la journée situé 44 kilomètres après le départ dans la ville de Frangy. Ils commenceront quinze kilomètres plus loin à grimper le premier col de la journée qui est de troisième catégorie, la côte de Copponex à 4,4% de moyenne durera pendant pas moins de 6,5 kilomètres, ensuite, ils graviront la courte côte de 2,7 kilomètres  de Menthonnex-en-Bornes à 4,9% de moyenne.

Une nouveauté avant un grand classique

Un préambule avant d'enchaîner le gros morceau de l'étape, un enchaînement de trois cols de première catégorie qui feront sûrement la décision finale dans le scénario de la journée, le premier morceau se nomme la côte du Mont-Saxonnex, le petit nouveau qui sera le premier palier vers le plateau de Solaison, avec ses 8,3% de moyenne pour une durée de 5,7 kilomètres, il offrira un avant goût de la suite pour les plus courageux. Car comme en 2009 et 2018, les coureurs vont enchaîner les cols de Romme et de la Colombière, le premier à seulement 28 kilomètres de l'arrivée offrira la plus longue ascension de la journée sur 8,8 kilomètres avec une moyenne de 8,9%. Enfin, quatorze kilomètres plus tard c'est le fameux col de la Colombière qui se dressera sur le parcours des cyclistes, fort de sa réputation ce col mythique attribuera des points bonus au sommet de celui-ci, et ses 8,5% pendants 7 kilomètres parachèveront ensuite la descente finale vers la station du Grand Bornand.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.