Dopage : La réponse de Quintana aux accusations à son encontre

Dopage : La réponse de Quintana aux accusations à son encontre©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 23 septembre 2020 à 08h46

Face aux soupçons de dopage le concernant à la suite d'une perquisition dans son hôtel durant le Tour de France, Nairo Quintana a donné une première réponse au travers d'un communiqué.



Nairo Quintana est sorti de son silence. Le coureur colombien de la formation Arkéa-Samsic est, depuis plusieurs jours, au cœur de soupçons de dopage depuis une perquisition effectuée par l'OCLAESP (Office Central de Lutte contre les Atteintes à l'Environnement et à la Santé Publique) au soir de la 17eme étape, le 16 septembre dernier, dans son hôtel de Méribel. Au travers d'un communiqué publié sur les réseaux sociaux, notamment son compte officiel Twitter, Nairo Quintana a confirmé avoir été la cible de cette perquisition effectuée par la Gendarmerie. « Les autorités ont visité ma chambre et y ont trouvé des compléments alimentaires riches en vitamines parfaitement légaux bien que non connus des autorités françaises », assure le Colombien. Alors que le parquet a assuré que des « produits de santé, dont des médicaments, et une méthode pouvant être qualifiée de dopante » ont été retrouvés dans le cadre de cette procédure, le coureur de l'équipe Arkéa-Samsic n'est pas sur la même longueur d'onde : « Je veux confirmer qu'il n'y avait aucune substance dopante ».

Quintana : « Jamais je n'ai utilisé de substances illégales »

Dans cette affaire, deux personnes ont été entendus par la Gendarmerie dans le cadre d'une garde à vue et seraient le kinésithérapeute et le médecin personnels de Nairo Quintana. Des affirmations que le Colombien a démenti avec véhémence : « Je veux également clarifier un malentendu : durant le récent Tour de France comme durant toute ma carrière, je n'ai jamais consulté de médecin ou personnel externes à l'équipe ». Assurant avoir « la conscience tranquille », Nairo Quintana a assuré n'avoir jamais eu recours au dopage durant sa carrière. « Moi, Nairo Quintana, ai été un coureur propre durant toute ma vie sportive et j'ai un passeport biologique impeccable, assure le Colombien. Je veux dire à l'opinion publique, à mes fans et aux suiveurs du cyclisme que jamais dans ma carrière, en junior, mois de 23 ans et en professionnel, je n'ai utilisé de substances illégales qui amélioreraient mes performances sportives et trahiraient les valeurs du sport. » Des affirmations qui seront mises à l'épreuve dans le cadre de l'enquête en cours.

Les deux personnes mises en garde à vue libérées

Le médecin et le kinésithérapeute placés en garde à vue pour « administration et prescription à un sportif, sans justification médicale, de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive » et entendus dans le cadre de cette enquête ont finalement été remises en liberté, a annoncé Dominique Laurens, procureure de la République de Marseille, ce mercredi. « L'enquête est toujours en cours. Des investigations et des auditions doivent être réalisées avant d'aboutir à une décision du Ministère public sur la base des éléments recueillis », a déclaré cette dernière. Des déclarations qui laissent à croire que cette affaire est loin d'être terminée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.