UAE Team Emirates : Pogacar a observé ses rivaux, sans être surpris

UAE Team Emirates : Pogacar a observé ses rivaux, sans être surpris©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 15 juin 2022 à 20h20

De retour à la compétition cette semaine sur le Tour de Slovénie, Tadej Pogacar a observé de manière attentive les performances de Primoz Roglic et Jonas Vingegaard à l'occasion du Critérium du Dauphiné. Le Slovène assure n'avoir pas été surpris et envoie un message à ses rivaux.



Tadej Pogacar ne change pas une formule qui fonctionne. Comme l'an passé avant sa deuxième victoire sur le Tour de France, le Slovène se prépare à domicile. En effet, le chef de file de l'équipe UAE Team Emirates a préféré s'aligner sur le Tour de Slovénie en lieu et place du Critérium du Dauphiné et du Tour de Suisse, rendez-vous plus traditionnels des candidats à la victoire sur la Grande Boucle. « Le Tour de Slovénie, c'est ma course à domicile ! Elle est très belle, elle ne dure que cinq jours, a confié le double vainqueur du Tour de France face à la presse en amont de la première étape de l'épreuve, dont il a pris la troisième place derrière son coéquipier Rafal Majka et son compatriote Domen Novak. Je n'ai pas besoin de sept ou neuf jours de courses avant le Tour. Je me focalise sur mon entraînement. » Toutefois, le coureur de 23 ans ne s'interdit rien, tant qu'il prend du plaisir sur le vélo. « Je m'amuse ici, et je suis plus détendu en vue du Tour, a-t-il ajouté. Mais ça peut changer, c'est sûr qu'un jour je viendrai sur le Dauphiné ou le Tour de Suisse. »

Pogacar pas surpris par la forme de Roglic et Vingegaard

En plein entraînement la semaine passée, Tadej Pogacar a pu observer de près la domination de Primoz Roglic et Jonas Vingegaard à l'occasion du Critérium du Dauphiné. Et la démonstration de force de l'équipe Jumbo-Visma était attendue de la part du leader de la formation UAE Team Emirates. « Ils ont été très forts. Primoz Roglic et Jonas Vingegaard ont été impressionnants dans les cols, a assuré le Slovène. Ce sont des références, mais je ne suis pas surpris, c'était attendu. » Ne cachant pas avoir observé les prestations de ses rivaux et s'attendant à ce que ces derniers fassent de même le concernant, Tadej Pogacar envoie un avertissement : « Le Tour, ce sera une tout autre histoire ». Interrogé sur les étapes qui pourraient faire la différence en juillet prochain, le natif de Klanec donne quelques pistes. « Celle de l'Alpe d'Huez. Et celle d'Hautacam aussi, dans les Pyrénées, a-t-il déclaré. Ce sont deux étapes longues, avec beaucoup de montées, trois grands cols très longs et très durs, et notamment le dernier. » Les rivaux du Slovène sont prévenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.