Tour de La Provence (E3) : Sosa et Bernal heureux de leur journée

Tour de La Provence (E3) : Sosa et Bernal heureux de leur journée©Media365

Mathieu WARNIER : publié le samedi 13 février 2021 à 19h29

Alors que son coéquipier Ivan Sosa a remporté la 3eme étape du Tour de La Provence au Chalet Reynard, sur les pentes du Mont Ventoux, Egan Bernal s'est dit aussi heureux que s'il avait gagné.



L'équipe Ineos Grenadiers a posé sa marque sur le Tour de la Provence. Alors que les deux premières étapes ont permis à Davide Ballerini de faire parler sa pointe de vitesse au sprint, la montée du Mont Ventoux jusqu'au Chalet Reynard a permis aux grimpeurs colombiens de la formation britannique de briller aux côtés du champion du monde Julian Alaphilippe. En effet, si Ivan Sosa s'est imposé lors de cette troisième étape, Egan Bernal a pris la deuxième place à quinze secondes. Le vainqueur du Tour de France 2019 n'a pas caché sa satisfaction, lui qui s'est battu ces derniers mois contre des douleurs dorsales. « La vérité est que je suis super content pour Ivan Sosa, aussi content que si c'était moi qui avais gagné. C'est un grand coureur, un très bon cycliste, a déclaré Egan Bernal au micro de Cyclism'Actu. On avait passé deux très bonnes premières étapes, sans perdre de temps, et la stratégie du jour était de tenter d'un peu plus loin que d'habitude en se servant des coureurs de l'équipe. Ça a marché à la perfection. » Interrogé sur son état de forme et notamment de son dos, le Colombien a confié avoir quelques sensations au niveau de la lésion mais pas de quoi le ralentir. « Je suis content, je me sens bien. Mon dos ne m'a pas beaucoup dérangé aujourd'hui (samedi), même si je peux encore sentir un petit peu la lésion et que c'est quelque chose avec lequel je vais devoir vivre toute l'année, a ajouté Egan Bernal. Mais faire cette ascension à ce rythme me donne confiance pour mes grands objectifs. »

Sosa : « Très important de commencer l'année comme cela »

Sortant d'une saison 2020 difficile, Ivan Sosa a repris des couleurs sur les pentes du « Géant de Provence », partant à cinq kilomètres de l'arrivée pour s'imposer en solitaire. Une démonstration de force que le Colombien a assuré être importante dans son début de saison. « C'est très important de commencer l'année comme cela, c'est une très grande motivation pour la suite, a confié Ivan Sosa au micro de Cyclism'Actu. On a commencé l'ascension très fort, l'équipe a fait un très grand travail. Tout le monde était très bien aujourd'hui (samedi) et nous sommes très contents de cette victoire. » Ce succès, le Colombien assure qu'il le doit à sa capacité à attaquer tôt dans la montée finale, mais également au soutien de son compatriote, qui a pu contrôler les velléités offensives de Julian Alaphilippe. « Le leadership de l'équipe se jouait entre nous deux. Il fallait voir qui allait attaquer en premier, ce que j'ai finalement fait, a déclaré Ivan Sosa. J'ai pu maintenir un bon rythme jusqu'à l'arrivée, ce qui m'a permis d'obtenir ce beau succès. Nous sommes bons amis avec Egan Bernal et nous savons nous entraider. J'aimerais d'ailleurs faire le Tour d'Italie avec lui, nous allons voir si c'est possible. » C'est une décision qui est dans les mains de Dave Brailsford.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.