Paris-Nice : Arkéa-Samsic se veut ambitieux avec Quintana

Paris-Nice : Arkéa-Samsic se veut ambitieux avec Quintana©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 03 mars 2022 à 23h50

A quelques jours du départ de Paris-Nice, Emmanuel Hubert, le manager d'Arkéa-Samsic, a évoqué les ambitions de son équipe sur cette course, où Nairo Quintana espère briller.



Qui succédera à Maximilian Schachmann au palmarès de Paris-Nice (6-13 mars) ? Si le coureur allemand de formation Bora-Hansgrohe, double vainqueur de la course au soleil en 2020 et 2021, sera logiquement un candidat à sa propre succession, tout comme Primoz-Roglic (Jumbo-Visma) ou encore Adam Yates (Ineos-Grenadiers), Nairo Quintana entend lui bien surfer sur sa bonne forme du moment. En effet, après avoir remporté en ce début d'année le Tour de La Provence et le Tour des Alpes-Maritimes et du Var, le Colombien a encore faim de victoires. Et cela, pour le plus grand bonheur d'Arkéa-Samsic. « On voulait être présent dès le début de la saison, c'était une certitude. Maintenant, on ne s'attendait pas à être aussi performant », a reconnu Emmanuel Hubert, à ce sujet, alors le Français Hugo Hofstetter vient de signer une jolie deuxième place il y a quelques jours au Samyn (Belgique).

« Ce qu'il a à faire, c'est gagner... »

« Il le déclare et on le déclare aussi : Nairo (Quintana) veut jouer la gagne sur Paris-Nice. Il l'a dans la tête... C'est la seule épreuve qui manque à son palmarès sur les courses d'une semaine World Tour, avec le Tour de Suisse. Il a déjà fait deuxième de Paris-Nice en 2019. S'il n'était pas tombé sur les premières étapes en 2020, je pense qu'il aurait gagné. C'est pour ça qu'on emmène une vraie équipe autour de lui, encore une fois, avec de vraies valeurs sur le plat, des garçons capables de le protéger. (...) Après, ils ne seront plus que dix à se disputer la victoire et, là, il sait ce qu'il a à faire. Et ce qu'il a à faire, c'est gagner, a également confié le manager d'Arkéa-Samsic, lors d'une interview à Eurosport. Il a conscience de l'enjeu, et puis c'est un vrai compétiteur, un grand professionnel. Ce qui l'anime, c'est de gagner des courses. Il a conscience du potentiel de l'équipe, des enjeux et il a le comportement qu'un leader doit avoir. » Au Colombien de confirmer dès ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.