DSM : Un changement d'équipe et d'état d'esprit pour Romain Bardet

DSM : Un changement d'équipe et d'état d'esprit pour Romain Bardet©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 26 janvier 2021 à 15h35

Désormais sous les couleurs de l'équipe DSM (ex-Sunweb), Romain Bardet a fait part au quotidien L'Equipe de ses sensations au moment d'aborder sa première saison loin de la formation AG2R-La Mondiale.

Romain Bardet a changé de monde. Ayant vécu dans le cocon qu'a pu être l'équipe AG2R-La Mondiale, le natif de Brioude a décidé de se relancer en rejoignant l'équipe DSM, connue encore la saison passée sous le nom Sunweb. Au fil d'un entretien accordé au quotidien L'Equipe, on sent que l'ancien vice-champion du monde arrive dans un environnement déroutant. « C'est très différent de ce que je connaissais jusqu'alors, assure Romain Bardet. Toutes les formations vont dire qu'elles sont à la pointe dans certains domaines, mais ici, c'est exacerbé. Tu sens que tu fais partie d'une grande équipe. » Alors qu'il était l'unique leader sous les ordres de Vincent Lavenu, la donne ne sera pas la même sous la férule d'Iwan Spekenbrink, dans une équipe très riche en talents et sans objectifs précis. « L'équipe veut m'enlever cette pression-là et ne me projette pas vers un calendrier fixe, confie le Français. Il n'y a aucune urgence. » Si les objectifs ne sont pas fixés, il en est de même pour le calendrier même s'il avoue « un profond désir de nouveauté ».


Bardet : « Faire des courses seulement pour aider l'équipe »

Un désir qui n'a pas pu se matérialiser en 2020, saison durant laquelle il voulait privilégier le Giro au Tour de France à l'image de ce que Thibaut Pinot compte faire en 2021. Mais, au-delà d'un calendrier remanié, c'est l'approche des courses qui va changer car Romain Bardet ne sera plus le leader naturel chez DSM. « Je vais non seulement pouvoir travailler plus sereinement et de manière plus précise, mais en plus, je vais pouvoir faire des courses seulement pour aider l'équipe, sans la moindre ambition personnelle, assure le deuxième du Tour de France 2016. Quelque part, ça m'enlèvera une forme de pression. » L'idée pour DSM, c'est de tirer parti de l'expérience de Romain Bardet, lui qui confie : « C'est à moi de me réaffirmer, de prouver que je mérite ce statut ailleurs que chez AG2R ». Mais le Français ne s'en cache pas, l'ambition reviendra plus tard même s'il admet ne pas être pressé pour cela. « Ils ont un plan pour moi, mais je dois d'abord rentrer dans le moule, me fondre dans l'équipe, ajoute le vainqueur de trois étapes sur la Grande Boucle. Je leur fais entièrement confiance sur la manière dont ils veulent m'amener au très haut niveau. A terme, je sais que tout cela me permettra de sentir quelque chose de différent en moi. » Une nouvelle approche dont le natif de Brioude entend profiter pour relancer sa carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.