Astana Qazaqstan : Les Grands Tours ne sont pas un objectif viable pour Nibali

Astana Qazaqstan : Les Grands Tours ne sont pas un objectif viable pour Nibali©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 28 janvier 2022 à 16h30

Alors qu'il a décidé de retrouver l'équipe Astana Qazaqstan cette saison, Vincenzo Nibali n'entend pas jouer la victoire sur un Grand Tour, lui qui souhaite participer aux cinq Monuments.

Vincenzo Nibali est de retour dans un environnement familier. Membre de l'équipe Astana entre 2013 et 2016, le natif de Messine a décidé de renouer avec la formation kazakhe dans la foulée d'un retour aux affaires d'Alexandre Vinokourov. Membre fondateur de l'équipe Bahrain Victorious, le vainqueur des trois Grands Tours a ensuite passé les deux dernières saisons au sein de l'équipe Trek-Segafredo. Au détour d'un entretien accordé au quotidien italien La Gazzetta dello Sport, Vincenzo Nibali est revenu sur son expérience au sein de la formation américaine. « Je me suis retrouvé dans un nouveau groupe, dans une équipe très internationale et nous étions plutôt bien partis quand la pandémie a éclaté, s'est remémoré le coureur italien. La préparation des courses fut mauvaise, peut-être trop précipitée. En ce qui concerne l'année suivante, je n'en ai jamais parlé par le passé mais j'ai eu des problèmes de genoux. J'ai aussi eu des soucis avec mes obligations contractuelles et le sponsor. »


Nibali : « Penser à gagner un Grand Tour serait présomptueux »

En revenant dans le giron de l'équipe Astana, rebaptisée Astana Qazaqstan cette saison, le « requin de Messine » ne compte pas avoir des ambitions trop élevées alors qu'il démarre sa 19eme année dans le peloton professionnel. « Je voudrais que cette année soit une longue et belle représentation mais penser à gagner un Grand Tour à nouveau serait présomptueux, a confié Vincenzo Nibali. Je suis heureux d'être retourné chez Astana où j'ai passé de belles années. Si je suis ici c'est qu'il y a un sentiment de confiance et une envie de travailler. » S'il a écarté les Grands Tours de ses ambitions, le coureur italien s'est donné pour objectif de participer aux cinq Monuments, ce qui lui permettra de faire ses grands débuts sur Paris-Roubaix, lui qui avait été le grand gagnant du passage sur les pavés du Nord lors du Tour de France 2014, dont il était sorti vainqueur. Mais si le programme du début de sa saison est fixé, avec notamment Tirreno-Adriatico pour préparer Milan-Sanremo, le reste est indécis. « Nous ferons le point pour le mois d'avril après Milan-Sanremo », a-t-il confié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.