Quand Gobert affronte la nouvelle pépite du basket français

Quand Gobert affronte la nouvelle pépite du basket français©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 19 octobre 2020 à 13h29

Avant la victoire de Nanterre 92 contre Strasbourg samedi, Rudy Gobert, accompagné par Vincent Poirier, s'est frotté au prodige annoncé du club francilien, Victor Wembanyama (16 ans, 2,19m).



En vacances depuis le 1er septembre, et l'élimination du Jazz par les Nuggets au premier tour des play-offs NBA, Rudy Gobert est actuellement en France, ce qui est également le cas de son grand ami du Magic Evan Fournier. Et il continue à se maintenir en forme. Notamment avec un coach de jiu-jitsu brésilien, mais aussi en jouant au basket, comme samedi dernier au palais des Sports Maurice-Thorez de Nanterre. Spectateur dans l'après-midi du match de la 5e journée de Jeep Elite remporté par les hommes de Pascal Donnadieu contre Strasbourg (89-80), il s'était frotté en matinée aux espoirs locaux. Accompagné par un autre pivot français de NBA, l'ancien Levalloisien Vincent Poirier (Celtics), il a participé à un petit match d'entraînement improvisé face à Victor Wembanyama (16 ans, 2,19 m), nouvelle pépite annoncée du basket français, et un autre espoir du club des Hauts-de-Seine, Maxime Raynaut (2,17 m).

"Le futur du basket français est radieux"

Un 2 contre 2 en haute altitude entre Gobert (2,16m), Poirier (2,13m) et les deux jeunes pousses, qui ont montré à leurs aînés qu'ils avaient du répondant. Notamment dans une première séquence qui a fait le buzz, où Wembanyama met deux tirs consécutifs sur la tête du joueur d'Utah. Ce dernier et son coéquipier, sans forcer, ont vite rectifié le tir. "Le futur du basket français est radieux", a ensuite écrit Gobert sur Instagram, en légende d'une photo des quatre joueurs. Les vidéos de cet affrontement amical ont elles été très remarquées outre-Atlantique, où celui qui a joué 4 minutes cette saison en Jeep Elite est annoncé dans les tous premiers choix de la draft 2023. "Mon objectif est d'aller en NBA, d'aller le plus haut possible, confiait le mois dernier au Parisien celui qui déborde d'ambition. C'est ma mentalité, je ne veux pas être un figurant. Je n'aime pas avoir quelqu'un au-dessus de moi. Depuis toujours. Je ne veux pas prouver quoi que ce soit mais je n'ai pas envie de me décevoir."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.