NBA - Rose : "C'est vraiment injuste pour Hayes"

NBA - Rose : "C'est vraiment injuste pour Hayes"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 02 janvier 2021 à 14h32

Killian Hayes connaît un début de carrière difficile à Detroit. Forcément scruté de près chez les Pistons, où il est le meneur titulaire à seulement 19 ans, le Français - n°7 de la dernière draft - reçoit un grand soutien en interne.



Même si Detroit a enregistré sa première victoire de la saison en NBA, face à Boston dans la nuit de vendredi à samedi (96-93), Killian Hayes n'a pas inscrit le moindre point, affichant un 0/5 au tir. Il est même sur une série de 0/10 en trois matchs, en y ajoutant la rencontre précédente face aux Warriors (108-116) ainsi qu'une dernière tentative ratée à Atlanta (128-120). Plus globalement, ses statistiques moyennes sont de quatre points par match à 23,5% de réussite - dont 20% à trois points -, quatre passes et 2,4 pertes de balle, pour 22 minutes de jeu. Les débuts sont donc difficiles pour le jeune meneur des Pistons, Français drafté le plus haut dans l'histoire (n°7) et directement titulaire à 19 ans. Mais sa franchise sait exactement ce qu'elle fait avec lui et n'envisage rien d'autre que d'insister.

"C'est très difficile pour les gamins", tempère Derrick Rose, son guide (32 ans) au sein de l'effectif. L'ancien meneur all-star des Bulls, MVP en 2011, l'a défendu plusieurs fois depuis son arrivée et continue : "C'est vraiment injuste, moi j'ai pu être vraiment mauvais en Summer League, et lui il n'a rien eu de tout ça. Il est directement lancé dans le grand bain. Il reste stoïque, je lui parle autant que je peux, je lui envoie des messages et je lui dis qu'il doit se détendre et jouer son jeu." Même discours du côté du coach Dwane Casey (pour le Detroit News) : "En général, les rookies sortent du banc. Chez nous, il est déjà le meneur de l'avenir, alors qu'il n'a pas eu cette Summer League ou les workouts de l'été. C'est difficile, mais c'est la seule façon d'apprendre. Il ne faut pas se frustrer, il faut lutter."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.