Bleues - Toupane : "On ne s'est pas affolé"

Bleues - Toupane : "On ne s'est pas affolé"©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 22 septembre 2022 à 17h49

Jean-Aimé Toupane a salué l'exploit des Bleues ce jeudi à l'occasion de leur entrée en lice au Mondial de basket féminin contre le pays hôte, l'Australie. Le sélectionneur tricolore a particulièrement apprécié le caractère afiché par les joueuses.



Ce jeudi à la mi-journée, l'évènement a fait grand bruit. L'équipe de France féminine de basket a réussi de la plus belle des manières son entrée en lice au Mondial, se payant le favori et pays hôte de la compétition, l'Australie (57-70). "On sait que pour rester dans ces matches, il faut une bonne assise défensive. On a défendu dur, on est restés sur nos principes, les filles ont été courageuses malgré les qualités de l'équipe australienne, qui joue sans ballon, dans les espaces" a analysé Jean-Aimé Toupane auprès de nos confrères de L'Equipe présents sur place à Sydney.


"Même dans les temps faibles pour nous, nous sommes restés dedans, on ne s'est pas affolé, on a fait bouger la balle, avec un petit peu de réussite. Ça fait partie du jeu, elles sont allées le chercher" a par la suite ajouté le sélectionneur tricolore, soulignant l'état d'esprit de ses troupes après avoir vanté le contenu défensif. "Je tiens à féliciter les joueuses, elles ont mis énormément de cœur" a également glissé le technicien, pas peu fier de la performance majuscule réalisée par ses Bleues. Celles-ci ont pour leur part savouré leur belle entrée en matière dans le tournoi.

"Tout n'était pas parfait mais on a trouvé les ressources"

"On voulait monter que cette équipe a du cœur, qu'on donne tout. Tout n'était pas parfait mais on a trouvé les ressources, tout le monde a joué son rôle, celles qui ont joué longtemps, moins longtemps" s'est exprimée Sarah Michel, toujours auprès de L'Equipe. La capitaine de l'équipe de France, créditée de 5 points et 8 rebonds ce jeudi face aux Australiennes a ensuite confirmé par son discours le mental d'acier dont s'est armé le groupe tricolore avant ce grand rendez-vous. "Notre groupe est tellement dur, je n'arrête pas de répéter aux filles que chaque match est un match couperet, qu'il faut le prendre comme une finale. On va jouer les matches les uns après les autres avec le plus d'envie et d'intensité possible, se battre et montrer qu'on a quelque chose à faire dans cette compétition."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.