WRC - Monte-Carlo : Loeb toujours aux commandes, Ogier termine fort, grosse frayeur pour Fourmaux

WRC - Monte-Carlo : Loeb toujours aux commandes, Ogier termine fort, grosse frayeur pour Fourmaux©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 21 janvier 2022 à 17h54

Sébastien Loeb, passé aux commandes à l'issue de l'ES5, termine en tête cette première journée du rallye de Monte-Carlo devant Sébastien Ogier, dernier temps scratch du jour et qui a terminé très fort en remportant l'ES8. En revanche, c'est terminé pour Adrien Fourmaux, parti en tonneaux et tombé dans un ravin. L'équipage est heureusement sorti indemne.



ES8 (Val-de-Chalvagne-Entrevaux 2, 17,11 km) : Loeb reste devant, Ogier termine fort


Sébastien Ogier avait prévenu. S'il en avait gardé sous le pied durant la première moitié de la journée, il allait en revanche appuyer sur l'accélérateur après la pause déjeuner. Un nouveau régime qui a permis à l'octuple champion du monde de signer le dernier temps scratch de ce premier jour, lors de l'ES8, devant Thierry Neuville et Ott Tänak, qui en profite pour reprendre la cinquième place. Le Gapençais, qui s'était déjà montré le plus rapide lors des deux premières spéciales de cette première manche de la saison, jeudi soir, en profite pour reprendre près de cinq secondes à Sébastien Loeb, quatrième de cette dernière spéciale de vendredi. L'Alsacien sacré neuf fois en WRC et tout juste de retour du Dakar (dont il a terminé deuxième derrière Al-Attiyah) conserve néanmoins les commandes du classement provisoire, avec près de dix secondes sur son compatriote et rival sur ce rallye de Monte-Carlo (a priori le seul que disputera Loeb cette année). "Je suis vraiment ravi d'être leader ce soir (vendredi)", savourait le natif d'Haguenau, qui compte désormais 22 secondes d'avance sur le troisième Elfyn Evans. Le Gallois, qui s'en voulait après-coup de s'être montré trop prudent sur cette ES8, est passé à côté de cette dernière spéciale de la journée.


Avec A.C

ES7 (Guillaumes-Péone-Valberg 2, 13,49 km) : Greensmith met fin à la série de Loeb

Vainqueur des quatre premières spéciales de la journée, Sébastien Loeb a cette fois laissé la victoire à Gus Greensmith, son coéquipier M-Sport. Le Britannique a bouclé les 13 kilomètres de l'ES7 en un peu plus de sept minutes, et a devancé Sébastien Ogier de 1"4, Craig Breen et Sébastien Loeb de 2"9. Comme Greensmith un peu plus tôt dans la journée, l'Alsacien a été privé de son boost électrique et a perdu du temps. Il reste tout de même en tête du classement général avec 14 secondes d'avance sur Ogier et 15 sur Evans avant la dernière spéciale du jour.

ES6 (Roure - Beuil 2, 18,33km) : Loeb accentue son avance

Quatre à la suite pour Sébastien Loeb ! L'Alsacien est en pleine forme depuis le début de journée et a enchaîné un nouveau temps-scratch sur l'ES6, qui se déroulait sur le même tracé que l'ES3. Il s'est imposé avec 2"9 d'avance sur Sébastien Ogier, 3"9 sur Elfyn Evans et 4"9 sur Gus Greensmith. « Je me sens vraiment bien dans la voiture, donc je sais que je suis à la limite. C'était une spéciale parfaite. Pour le moment, tout se passe bien, donc nous allons essayer de continuer comme ça », a réagi le nonuple champion du monde des rallyes à l'arrivée. Il compte désormais une belle avance de 14 secondes et demie sur Evans et 15"9 sur Sébastien Ogier, alors que le tiers du rallye est maintenant dépassé.

ES5 (Val de Chalvagne-Entrevaux, 17,11km) : Loeb prend la tête

A force de grappiller des secondes depuis le début de journée, Sébastien Loeb a fini par dépasser Sébastien Ogier. L'Alsacien a signé sa troisième victoire en trois spéciales ce vendredi et le voici désormais en tête du rallye. Sur cette ES5 très glacée, il a attaqué très fort, et cela a payé. « J'ai poussé très fort toute la matinée et la voiture est excellente. J'ai un très bon feeling avec cette voiture, donc je continue à attaquer. C'était délicat avec la glace, mais mon équipe a fait du très bon travail alors j'ai essayé de pousser du début à la fin », a-t-il confié à l'arrivée. L'ancien leader, Sébastien Ogier, qui ouvrait la route, n'a pas voulu se faire piéger par la glace, et concède finalement près de seize secondes à l'autre Sébastien, ce qui le fait descendre à la troisième place au classement général. Quatrième du classement avant cette spéciale, Gus Greensmith a connu des problèmes avec son boost électrique (qui permet de gagner 134 chevaux) et se retrouve septième. Loeb compte désormais dix secondes d'avance sur Evans et treize sur Ogier à la pause de la mi-journée.

ES4 (Guillaumes-Péone-Valberg 1, 13,49km) : Loeb confirme

Deuxième victoire en deux spéciales pour Sébastien Loeb ! Le nonuple champion du monde des rallyes, qui part en dernier ce vendredi, continue de grappiller des secondes sur l'octuple champion du monde, Sébastien Ogier, qui part en premier. Sur cette spéciale de 13 kilomètres qui n'avait plus été disputée depuis 2006, le pilote Ford s'est imposé avec huit dixièmes d'avance sur Ott Tänak, neuf sur Thierry Neuville, 1"4 sur Elfyn Evans et 2"7 sur Sébastien Ogier, qui n'a pas pris trop de risques sur les routes glissantes, ce qui lui permet de revenir à 2"8 du champion du monde 2021 au classement général. « Je me sens bien avec la voiture. J'ai essayé d'attaquer fort dans ces deux spéciales mais c'est assez délicat. À certains endroits, vous avez beaucoup d'adhérence, mais à d'autres, vous n'avez rien. La voiture se sent bien et nous allons attaquer », a confié Loeb à l'arrivée. La concurrence est prévenue !

ES3 (Roure - Beuil 1, 18,33km) : Loeb domine Ogier, Fourmaux dans le ravin

Les Sébastien toujours au top à Monte-Carlo ! Après une journée d'ouverture qui a vu les deux légendes du rallye français Sébastien Ogier et Sébastien Loeb dominer la concurrence, la deuxième journée est partie sur les mêmes bases. Mais si Ogier avait remporté les ES1 et ES2, c'est Loeb qui a remporté la troisième spéciale. Dans le Parc du Mercantour avec le col de la Couillole (1678m) à gravir sous une température de -5°c, c'est l'Alsacien qui s'est montré le plus rapide, bouclant les 18 kilomètres avec une seconde et deux dixièmes d'avance sur le Gapençais, Elfyn Evans terminant quant à lui troisième à deux secondes et demie. "La spéciale était assez délicate. C'était beaucoup plus mouillé et humide et même un peu plus glacé que lors des reconnaissances. La descente est très rapide et c'était un peu surprenant dans certains virages", a confié Loeb, qui ne compte plus que 5"5 de retard sur Ogier au classement général. Si certains pilotes se sont fait des petites frayeurs, comme Ogier, parti au large dans un virage, ou Thierry Neuville, parti en tête-à-queue, le rallye est carrément terminé pour Adrien Fourmaux. Le pilote français de M-Sport est parti en tonneaux après 12 kilomètres après avoir heurté un rocher et sa voiture est tombée dans le ravin un peu plus bas. Heureusement, il en est sorti indemne, tout comme son copilote Alexandre Coria. Un petit miracle au vu des images de leur voiture complètement détruite.

RALLYE - WRC / MONTE-CARLO
Classement à l'issue de l'ES8 (sur 17) - Vendredi 21 janvier 2022
1- Sébastien Loeb - Isabelle Galmiche (FRA-FRA/Ford M-Sport) en 1h22'49"0
2- Sébastien Ogier - Benjamin Veillas (FRA-FRA/Toyota) à 9"9
3- Elfyn Evans - Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) à 22"
4- Thierry Neuville - Martijn Wydaeghe (BEL-BEL/Hyundai) à 47"8
5- Ott Tänak-Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) à 56"7
...

Vainqueurs de spéciales
Ogier : 3 (ES1, ES2, ES8)
Loeb : 4 (ES3, ES4, ES5, ES6)
Greensmith : 1 (ES7)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.