Rallye/Ogier : " D'énormes points d'interrogation pour tout le monde "

Rallye/Ogier : " D'énormes points d'interrogation pour tout le monde "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 15 décembre 2021 à 11h53

Le champion du monde WRC Sébastien Ogier a testé la nouvelle Toyota hybride, à un peu plus d'un mois du Rallye de Monte-Carlo, et assure qu'il faudra s'attendre à des surprises.


Le 20 janvier prochain, Sébastien Ogier prendra le départ du Rallye Monte-Carlo, la seule épreuve inscrite à son programme pour cette saison 2022 où il ne pilotera plus à plein temps, et où le WRC va entamer une petite révolution avec l'arrivée des voitures hybrides. Le week-end dernier, l'octuple champion du monde a pu tester sa nouvelle Toyota pour la première fois, et il a livré ses impressions à Autosport, assurant qu'il pourrait y avoir des surprises en début de saison. « Je pense que dans les premières semaines de la saison, la fiabilité peut jouer un rôle plus important car ces voitures sont très nouvelles et nous voyons qu'à chaque test, il y a un progrès considérable. Il est possible par rapport à la saison dernière que cela puisse jouer un rôle plus important, mais je suis convaincu que l'équipe va travailler dur et réussir à faire évoluer cette voiture en performances et en fiabilité. Nous devons être honnêtes, pour Monte-Carlo, il y a d'énormes points d'interrogation pour tout le monde et plus d'incertitude que jamais, je le crois. Je pense qu'il faut être honnête, c'est un pas en arrière en termes de performances, les voitures sont plus lentes et plus lourdes et le règlement technique impose un peu plus de limitations à bien des égards. Mais pour moi, le plus important c'est que tout le monde court avec le même matériel, ce sera une compétition passionnante. »

Ogier : "S'adapter le plus tôt possible"

Même si les voitures sont plus lentes, Sébastien Ogier estime que les performances devraient s'améliorer tout au long de la saison. « Je suis également convaincu que la voiture progressera rapidement et je pense que nous avons vu dans la dernière génération de voitures WRC, qu'elles ne sont pas aussi rapides qu'elles le sont maintenant à la fin de 2021, par rapport à 2017 lorsqu'elles sont sorties, explique-t-il. Je crois vraiment que ce sera le même processus avec ces voitures. Je pense qu'il y a encore des progrès à faire et ça va être excitant de suivre comment ça s'améliore, mais au final le défi intéressant est de s'adapter le plus tôt possible et de progresser plus vite que les autres. » Même si ce sera sans lui la plupart du temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.