Mercedes : Des exigences trop importantes signées Lewis Hamilton ?

Mercedes : Des exigences trop importantes signées Lewis Hamilton ?©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 04 janvier 2021 à 13h16

En fin de contrat avec Mercedes, Lewis Hamilton aurait posé des conditions importantes à une prolongation de son engagement. Face à des négociations difficiles, la marque allemande étudierait sérieusement la piste George Russell.

Lewis Hamilton sera-t-il sur la grille de départ lors du premier Grand Prix de la saison 2021 ? La question a le mérite de se poser car, à l'heure actuelle, le septuple champion du monde est libre de tout engagement. En effet, son contrat avec Mercedes est arrivé à échéance le 31 décembre dernier et aucune prolongation n'a encore été officialisée par la marque allemande ou le pilote britannique. En effet, si les négociations sont toujours d'actualité, la presse britannique fait état de certaines demandes de la part de Lewis Hamilton qui ralentiraient le processus. La première d'entre-elles, selon le journal britannique Daily Express, tient au salaire. Alors que la F1 et la FIA songent à imposer à terme une limite en la matière, Lewis Hamilton exigerait une revalorisation à hauteur de 40 millions d'euros annuels, ce qui ferait toujours plus de lui le pilote le mieux payé du plateau. A cela s'ajouterait un bonus à hauteur de 10% de la manne financière remportée par l'écurie au titre de ses résultats sportifs. Pour la saison 2020, Mercedes a touché environ 145 millions d'euros, ce qui rapporterait 14,5 millions d'euros supplémentaires à Lewis Hamilton.

Russell dans les starting-blocks pour rejoindre Mercedes ?

Après les considérations financières, Lewis Hamilton s'avèrerait un peu plus matérialiste. En effet, le Britannique aurait exigé de Mercedes un cadeau et pas n'importe lequel. La marque allemande développe actuellement l'AMG One, une hypercar en série limitée dont la motorisation est directement dérivée de celle des monoplaces de Formule 1. Alors qu'initialement, Mercedes devait consentir un net rabais à son pilote, ce dernier souhaiterait en ajouter une à son garage sans bourse délier. Enfin, la dernière exigence de Lewis Hamilton tient à son rôle au sein de l'écurie Mercedes, souhaitant « aller au-delà de celui de pilote et plus qu'un vulgaire témoignage de gratitude » selon le magazine britannique Autosport. Alors que le groupe Daimler, maison mère de Mercedes, préparer un large plan social avec le départ de plusieurs centaines de collaborateurs dans les mois à venir, les demandes, notamment financières, de Lewis Hamilton n'auraient pas bonne presse au sein des dirigeants de la firme allemande. Alors qu'Ineos, désormais détenteur d'un tiers du capital de l'écurie, pourrait faire un effort financier pour conserver Lewis Hamilton, Toto Wolff aurait déjà étudié le profil de George Russell, impressionnant au volant de la Mercedes à Sakhir, qui pourrait revenir définitivement dans le giron de la marque à l'étoile dès 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.