GP de Belgique : Verstappen a réussi sa " remontada "

GP de Belgique : Verstappen a réussi sa " remontada "©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 28 août 2022 à 16h30

Contraint de s'élancer depuis la 14eme position, Max Verstappen a parfaitement exploité le potentiel de sa monoplace pour remonter et s'imposer devant Sergio Pérez et Carlos Sainz Jr.



George Russell avait raison ! A l'issue de la séance de qualifications, le pilote Mercedes a assuré que Max Verstappen allait facilement remonter dans le peloton pour remporter sans coup férir... et c'est exactement ce qui est arrivé ce dimanche à Spa-Francorchamps. Après avoir su remonter de la 10eme place jusqu'à la victoire à Budapest avant la pause estivale, le champion du monde en titre a fait encore plus fort ce dimanche lors du Grand Prix de Belgique. Une course qui a démarré tambour battant. Alors que Carlos Sainz Jr a parfaitement exploité ses pneus tendres pour garder l'avantage de la pole position dont il a hérité après les pénalités moteur subies par Max Verstappen. Derrière l'Espagnol, Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont profité du mauvais envol de Sergio Pérez pour s'installer aux deuxième et troisième positions mais, au virage des Combes, le Britannique a fermé de manière abrupte la porte au pilote Alpine. L'effet d'engrenage des roues a fait valser le septuple champion du monde. Sa Mercedes ne sortant pas indemne de l'incident, Lewis Hamilton s'est garé à proximité du virage de Blanchimont pour abandonner avant même la fin du premier tour.

Verstappen a attendu douze tours...

Dans le même temps, Nicholas Latifi a perdu le contrôle sa Williams après les Combes et emmené dans son tête-à-queue Valtteri Bottas, contraint à l'abandon prématuré le jour de son anniversaire. Deux incidents qui ont incité la direction de course à lancer en piste la voiture de sécurité. Remonté au neuvième rang, Charles Leclerc s'est plaint d'une fumée sur son train avant et a dû passer aux stands dès le quatrième tour. Ce qui a été justifié car une protection de visière s'est glissée dans une écope de freins et aurait pu provoquer une catastrophe. Au bout de trois tours de neutralisation, Carlos Sainz Jr a conservé l'avantage face à Sergio Pérez quand Max Verstappen a commencé à hausser le ton. Alex Albon, Daniel Ricciardo, Sebastian Vettel puis Fernando Alonso n'ont pas pu résister au Néerlandais, qui a su tirer parti des pneus tendres chaussés au départ. George Russell a subi le même sort dans le huitième tour, qui a vu le pilote Red Bull Racing remonter sur le podium. Face à l'importante dégradation des pneus tendres, Carlos Sainz Jr a obliqué vers les stands au terme du 11eme tour, laissant les deux Red Bull Racing aux avant-postes.


Sainz n'a pas pu résister face à Verstappen

Dans la foulée, Max Verstappen a passé sans coup férir son coéquipier pour s'installer en tête. La valse des premiers arrêts au stand s'est poursuivie avec Carlos Sainz Jr qui en a profité pour reprendre la première position... mais, à cause d'un rythme très largement inférieur à Max Verstappen, le pilote Ferrari n'a pas pu rivaliser. A partir de là, la cause était entendue. Le champion du monde en titre n'a eu de cesse de creuser l'écart sur Sergio Pérez, qui a terminé l'épreuve sur des pneus durs contre des medium pour le Néerlandais. Sous le drapeau à damier, Max Verstappen s'impose avec quasiment 18 secondes d'avance sur son coéquipier. Derrière, Carlos Sainz Jr a tout donné au volant d'une Ferrari qui n'avait tout simplement pas de rythme, confirmant l'impression vue lors des qualifications ce samedi. George Russell, qui a effectué son dernier arrêt quatre tours plus tard, a tout donné pour revenir sur l'Espagnol mais voit le podium lui échapper pour un peu plus de deux secondes. Plombé par son arrêt précoce, Charles Leclerc a tout donné mais a une nouvelle fois payé un choix hasardeux de son écurie mais également une erreur de sa part.


La bonne affaire pour Alpine

A l'entame de l'avant-dernier tour, le Monégasque a plongé dans les stands pour mettre des pneus tendres et chasser le meilleur tour en course. Un plan qui n'a absolument pas fonctionné et qui a mis en danger la cinquième place de Charles Leclerc, doublé par Fernando Alonso après être sorti des stands. Toutefois, le Monégasque a su reprendre la cinquième place juste devant l'Asturien... avant qu'une pénalité de cinq secondes pour un excès de vitesse dans la ligne des stands le replace derrière le pilote Alpine. Esteban Ocon, de son côté, prend une belle septième place. Les pilotes Alpine apportent un nombre de points substantiel dans la lutte au classement constructeurs, surtout que McLaren a vu Lando Norris finir 12eme et Daniel Ricciardo seulement 15eme. Parti des stands après un souci technique sur son AlphaTauri, Pierre Gasly a su sortir les épaules pour terminer à une très belle neuvième place juste devant Alex Albon, qui rapporte un point de plus à l'écurie Williams. Avec ce doublé, Red Bull Racing confirme son ascendant au classement constructeurs quand Sergio Pérez déloge Charles Leclerc de la deuxième place dans la hiérarchie pilotes. Une tendance que l'écurie de Milton Keynes va vouloir confirmer dès le week-end prochain sur les terres de son chef de file, à Zandvoort.



FORMULE 1 / GRAND PRIX DE BELGIQUE
Classement final - 44 tours (308,052km) - Dimanche 28 août 2022
1- Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) en 1h25'52''894
2- Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) à 17''841
3- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) à 26''886
4- George Russell (GBR/Mercedes) à 29''140
5- Fernando Alonso (ESP/Alpine) à 1'13''256
6- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) à 1'14''936
7- Esteban Ocon (FRA/Alpine) à 1'15''640
8- Sebastian Vettel (ALL/Aston Martin) à 1'18''107
9- Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) à 1'32''181
10- Alex Albon (THA/Williams) à 1'41''900
...

Meilleur tour en course (+1 point) : Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) - 1'49''354

Classement du championnat du monde pilotes après 14 Grands Prix (sur 22)
1- Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) 284 points
2- Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) 191
3- Charles Leclerc (MCO/Ferrari) 186
4- Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) 171
5- George Russell (GBR/Mercedes) 170
...
8- Esteban Ocon (FRA/Alpine) 64
...
14- Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) 18
...

Classement du championnat du monde constructeurs après 14 Grands Prix (sur 22)
1- Red Bull Racing 475 points
2- Ferrari 357
3- Mercedes 316
4- Alpine 115
5- McLaren 95
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.