GP d'Arabie Saoudite : Un circuit urbain à haute vitesse accueillera l'épreuve

GP d'Arabie Saoudite : Un circuit urbain à haute vitesse accueillera l'épreuve©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 18 mars 2021 à 15h45

Prévue pour le week-end du 3 au 5 décembre prochain, la première édition du Grand Prix d'Arabie Saoudite de F1 aura lieu sur un circuit urbain annoncé comme très rapide installé dans les rues de Djeddah.

La dernière inconnue du calendrier 2021 de la Formule 1 a été levée. En effet, si les 23 destinations au programme ont toutes été confirmées, avec le Portugal comme appelé de dernière minute, peu de détails n'avait encore filtré sur le circuit qui accueillera du 3 au 5 décembre prochain la première édition du Grand Prix d'Arabie Saoudite. Alors qu'une installation de l'épreuve sur le circuit permanent de Qiddiya, dans la lointaine banlieue de Riyad, est prévue en 2023, c'est dans les rues de Djeddah, au bord de la Mer Rouge que l'aventure de la F1 dans le royaume va débuter. Pour cela, la F1 a présenté ce jeudi un tracé présenté comme « le circuit urbain le plus rapide » au calendrier de la discipline. Dans le détail, le « Jeddah Street Circuit » sera long de 6,175km avec un total de 27 virages et, selon les simulations déjà effectuées, la vitesse moyenne sur un tour devrait être la deuxième du calendrier avec... près de 253km/h. Un circuit qui sera situé sur une corniche à environ douze kilomètres au nord du centre de la ville de Djeddah et accueillera des courses de nuit.


Brawn promet un circuit spectaculaire pour les fans et les pilotes

Pour mettre au point le circuit urbain de Jeddah, la F1 a collaboré de près avec l'architecte historique de l'histoire moderne de la discipline, le controversé Hermann Tilke. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l'équipe de Tilke et le promoteur pour nous assurer d'avoir un circuit qui offre d'intéressantes batailles roues contre roues aux spectateurs mais également des défis à tous les pilotes, a déclaré le directeur général en charge du sport de la F1, Ross Brawn. Ce tracé combine ce qu'il y a de meilleur dans un circuit urbain moderne mais également des enchaînements de virages rapides qui sont à même de créer des opportunités de dépassement. De plus, le cadre est incroyable, aux bords de la Mer Rouge, et nous avons hâte de voir les voitures en piste en décembre prochain. » Pour ce qui est des opportunités de dépassement, la F1 n'a pas caché avoir comme idée d'ajouter trois zones de DRS entre les virages 17 et 22 puis entre les virages 24 et 27 et enfin dans la ligne droite des stands. De quoi permettre aux pilotes d'essayer de se battre sur un circuit dont la largeur oscillera entre dix et quinze mètres, dans la norme des circuits de dernière génération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.