GP d'Abu Dhabi : Victoire indiscutable pour Max Verstappen devant les Mercedes

GP d'Abu Dhabi : Victoire indiscutable pour Max Verstappen devant les Mercedes©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 13 décembre 2020 à 15h50

Parti de la pole position, leader de l'extinction des feux au drapeau à damier, Max Verstappen n'a laissé à personne la victoire lors du GP d'Abu Dhabi, conclusion de la saison 2020 de Formule 1.



Après le Grand Prix du 70eme anniversaire à Silverstone, Max Verstappen conclut 2020 sur un deuxième succès. Auteur d'une pole position sensationnelle ce samedi sur le circuit de Yas Marina, le Néerlandais n'a pas laissé la moindre chance à Valtteri Bottas et Lewis Hamilton pour mettre un terme à six ans d'invincibilité des Flèches d'Argent lors du Grand Prix d'Abu Dhabi. Auteur d'un départ parfait, le pilote Red Bull Racing a rapidement assis sa domination mais tout aurait pu changer au 10eme tour. Victime d'une perte de puissance, Sergio Pérez a vu sa dernière course avec Racing Point, et possiblement la dernière course de sa carrière en F1, s'achever sur un abandon une semaine après sa première victoire lors du Grand Prix de Sakhir. L'intervention de la voiture de sécurité virtuelle, avant un passage sous régime de voiture de sécurité, a poussé quasiment tous les pilotes dans les stands pour passer aux pneus durs afin d'aller au bout des 55 tours. Tous les pilotes... sauf notamment Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel, partis en durs, et Charles Leclerc avec Ferrari qui a tenté un de ces coups tactiques trop souvent fumeux. Une fois la course relancée au bout de cinq tours de neutralisation, Max Verstappen a repris sa marche en avant et, tout après tour, a distancé Valtteri Bottas et Lewis Hamilton.

McLaren, troisième force de la saison

Si, en fin de course, le Néerlandais et le Britannique ont eu peur de ne pas pouvoir emmener leurs gommes dures pour 45 tours, ils n'ont pas tremblé dans une course, comme souvent, pauvre en action sur un tracé émirati qui ne s'y prête pas. Après avoir passé Lando Norris au sixième tour, Alexander Albon s'est maintenu au quatrième rang mais, malgré une charge en toute fin de course, le Thaïlandais n'a pas pu s'offrir un nouveau podium cette saison. La belle performance du jour est signée McLaren. Partis quatrième et sixième, Lando Norris et Carlos Sainz Jr ont signé un tir groupé avec les cinquième et sixième places à l'arrivée. Grâce à une piètre dixième place de Lance Stroll et l'abandon de Sergio Pérez, l'écurie de Woking arrache la troisième place du classement constructeurs au nez et à la barbe de Racing Point, le résultat de l'Espagnol ayant été confirmé après une enquête des commissaires sur une potentielle vitesse insuffisante dans les stands. Le coup tactique de Renault, qui a fait faire à Daniel Ricciardo un premier relais de 39 tours, a fonctionné. L'Australien termine à la septième place et a chipé le meilleur tour en course à Max Verstappen dans le dernier tour. Renault, pour sa dernière course sous ce nom avant de démarrer l'ère Alpine en 2021, s'offre une nouvelle fois deux voitures dans les points avec Esteban Ocon neuvième, une semaine après son premier podium en carrière, qui a arraché un point de plus dans le dernier tour après un beau duel avec Lance Stroll.



Gasly a tout donné, Ferrari a tout raté

Neuvième sur la grille de départ et ayant démarré la course en pneus tendres, Pierre Gasly a suivi le mouvement avec un arrêt au 10eme tour mais, ensuite, le vainqueur du Grand Prix d'Italie a multiplié les dépassements pour remonter progressivement dans la hiérarchie. Le pilote AlphaTauri a pris au final la huitième place. Contraste saisissant avec son coéquipier Daniil Kvyat qui, mieux placé au départ, n'a pas eu le rythme nécessaire pour se maintenir dans les points. Alors qu'il devrait être remplacé par Yuki Tsunoda, le Russe a échoué à la onzième place. Mais que dire de la performance de Ferrari... Largués lors des qualifications, Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont fait ce qu'ils ont pu. Le Monégasque, parti en pneus medium, a encore subi une erreur stratégique de son équipe qui a préféré le laisser en piste lors de la neutralisation de la course pour l'arrêter, agonisant, au 22eme tour. Reparti bon dernier, Charles Leclerc a tout donné mais n'a pu faire mieux que la 13eme place, juste devant son coéquipier Sebastian Vettel, qui termine sa carrière avec la Scuderia sur une nouvelle course anonyme et notamment derrière l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen. Les deux pilotes de Maranello devancent George Russell, qui a retrouvé la Williams et son niveau de performance déclinant. Pour sa dernière chez Haas, Kevin Magnussen a terminé avant-dernier, devant son coéquipier Pietro Fittipaldi. Une saison souvent tout feu-tout flamme qui se termine sur une habituelle procession à Abu Dhabi avec un vainqueur plus que méritant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.