F1 : Les militants écologistes sur le gril après avoir perturbé le GP de Grande-Bretagne

F1 : Les militants écologistes sur le gril après avoir perturbé le GP de Grande-Bretagne©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 25 janvier 2023 à 19h24

Le procès des militants écologistes qui avaient perturbé le dernier Grand-Prix de Grande-Bretagne a débuté mercredi en Angleterre.



Avant de déboucher sur la victoire finale de Carlos Sainz Jr. sur sa Ferrari, le Grand Prix de Grande-Bretagne avait été très animé, le 3 juillet 2022. Guanyu Zhou, le pilote Alfa Romeo, avait notamment été victime d'un accident. Durant l'interruption de la course en raison de ce crash, des militants écologistes avaient essayé de s'introduire sur la piste du tracé britannique selon la Fédération internationale automobile. Des actes qui avaient été jugés irresponsables et dangereux selon le PDG de la Formule 1, Stefano Domenicali.

Les militants demandent l'arrêt de l'exploration des énergies fossiles dans le pays

Le groupe activiste « Just Stop Oil », qui a déjà réalisé des actions au Royaume-Uni en envahissant des terrains de football, en bloquant des routes ou en jetant de la soupe sur des œuvres d'art, avait revendiqué cette opération afin de demander l'arrêt de l'exploration des énergies fossiles dans le pays. Le procès de ces militants a commencé en Angleterre, mercredi. « Il y avait clairement un risque immédiat de causer un préjudice grave. Il est évident qu'ils auraient pu être heurtés par des véhicules à toute vitesse. Leurs actions ont également mis en danger les pilotes et les commissaires de route », a lâché le procureur Simon Jones devant le jury du tribunal de Northampton.


Six militants sont accusés dans cette affaire. Ces derniers ont plaidé non coupable des charges de nuisance publique qui leur sont reprochées. Le procès devrait durer entre deux et trois semaines. Dans un communiqué publié la semaine dernière, « Just Stop Oil » affirmait que plus de 2 000 arrestations ont eu lieu depuis le début de leur mobilisation, en avril 2022. Dont 150 personnes qui ont été détenues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.