Marathon de Londres : Kipchoge a craqué face à Kitata, Kosgei impériale

Marathon de Londres : Kipchoge a craqué face à Kitata, Kosgei impériale©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 04 octobre 2020 à 13h33

Alors que Brigid Kosgei a été très largement au-dessus de la concurrence lors de la course féminine, le marathon de Londres a vu Eliud Kipchoge craquer loin de l'arrivée face à Shura Kitata, finalement vainqueur au sprint.

Eliud Kipchoge n'est pas invincible sur marathon ! Le recordman du monde, seul coureur à être descendu sous les deux heures sur la distance, a craqué dans les cinq derniers kilomètres d'un marathon de Londres tactique, un schéma de course plus habituel sur les grands championnats. Très rapidement, un groupe de dix coureurs s'est détaché avec un écrémage très lent qui a démarré. En effet, dans la deuxième moitié de course, le rythme n'a cessé de chuter avec la victoire qui a été la seule motivation, les conditions de course ne permettant pas d'ambitionner de battre le record du monde. La décision a commencé à se faire à un peu plus de cinq kilomètres de l'arrivée quand l'Ethiopien Shura Kitata a placé une accélération qui a fait céder Eliud Kipchoge, qui a montré un inhabituel rictus de souffrance avant de finir huitième, le pire résultat de sa carrière en quinze marathons disputés. Dans la dernière ligne droite, c'est un trio qui s'est expliqué pour la victoire dans ce 40eme marathon de Londres avec Shura Kitata qui a eu le dernier mot en 2h05'42'' avec une seule seconde d'avance sur le Kenyan Vincent Kipchimba alors que l'Ethiopien Sisay Lemma complète le podium.

ATHLETISME / MARATHON DE LONDRES
Course masculine - Dimanche 4 octobre 2020
1- Shura Kitata (ETH) en 2h05'41''
2- Vincent Kipchumba (KEN) à 1''
3- Sisay Lemma (ETH) à 4''
4- Mosinet Geremew (ETH) à 23''
5- Mule Wasihun (ETH) à 27''
6- Tamirat Tola (ETH) à 1'00''
7- Benson Kipruto (KEN) à 1'01''
8- Eliud Kipchoge (KEN) à 1'08''
9- Sondre Nordstad Moen (NOR) à 3'20''
10- Marius Kipserem (KEN) à 3'44''
...

Kosgei trop rapidement seule au monde

Déjà sacrée en 2019, Brigid Kosgei n'a pas eu de rivale autour de St James' Park. La détentrice du record du monde visait une nouvelle marque de référence mais la météo difficile sur la capitale britannique, avec la pluie qui a détrempé le parcours dès les premières heures du jour, a joué contre les ambitions de la Kenyane. Il a fallu attendre le 15eme kilomètre pour voir la hiérarchie commencer à se dessiner avec un trio composé de Brigid Kosgei, Vivian Kiplagat et Ruth Chepngetich qui s'est détaché pour atteindre la mi-course sur les bases du record du monde... avant une baisse sensible du rythme. Ce trio s'est petit à petit disloqué dans la deuxième moitié de cours. En effet, Vivian Kiplagat a été la première à céder avant le 25eme kilomètre puis, à moins de dix kilomètres de l'arrivée, Brigid Kosgei s'est retrouvée seule à l'avant, Ruth Chepngetich n'ayant plus été en mesure de suivre sa compatriote. La Kenyane a ensuite maintenu son rythme pour s'imposer en 2h18'58'' et avec une marge de plus de trois minutes sur la concurrence. Ruth Chepngetich a tenu la deuxième place jusqu'à la dernière ligne droite, où Sara Hall l'a doublée en conclusion d'une deuxième partie de course brillante de la part de l'Américaine.

ATHLETISME / MARATHON DE LONDRES
Course féminine - Dimanche 4 octobre 2020
1- Brigid Kosgei (KEN) en 2h18'58''
2- Sara Hall (USA) à 3'03''
3- Ruth Chepngetich (KEN) à 3'07''
4- Ashete Bekere (ETH) à 3'53''
5- Alemu Megertu (ETH) à 5'25''
6- Molly Seidel (USA) à 6'15''
7- Gerda Steyn (AFS) à 7'53''
8- Sinead Diver (AUS) à 8'09''
9- Darya Mykhaylova (UKR) à 8'31''
10- Valary Jemeli (KEN) à 9'20''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.