Athlétisme : Le Covid-19 a transformé le marathon en épreuve automnale

Athlétisme : Le Covid-19 a transformé le marathon en épreuve automnale©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le dimanche 11 avril 2021 à 09h41

Alors que le printemps était habituellement rythmé par l'organisation de nombreux marathons à travers l'Europe, le Covid-19 a redistribué les cartes. Cette année, les principaux marathons qui ont été maintenus auront lieu durant l'automne.



Dimanche dernier, plus de 60 000 athlètes auraient pu prendre d'assaut les Champs-Elysées. Il n'en aura finalement été rien pendant un week-end de confinement supplémentaire à Paris. Après son annulation en 2020, le marathon de Paris n'aura lieu qu'en octobre en 2021. C'est donc le deuxième printemps successif sans épreuve de 42,195km dans les rues de la capitale. Et la situation est similaire dans de nombreuses autres villes. Alors que le retour des beaux jours permettait traditionnellement aux athlètes de parcourir la distance mythique, le calendrier a fondamentalement changé depuis la pandémie de Covid-19. Ni les courses grand public pour les amateurs, ni les épreuves estampillées IAAF pour les stars de la discipline ne vont se tenir dans les semaines à venir. Elles ont toutes été reprogrammées à l'automne pour éviter une nouvelle annulation. Si certains marathons étaient déjà organisés à cette période de l'année (Berlin en septembre, New York en novembre), c'est désormais le cas de toutes les courses labellisées par la fédération internationale d'athlétisme.

Embouteillage de marathons à l'automne

Pour Eliud Kipchoge, Shura Kitata, Mo Farah ou Kenenisa Bekele, la première explication de l'année aura lieu dans le cadre des Jeux olympiques de Tokyo. Ensuite, le calendrier sera particulièrement dense avec Berlin (26 septembre), Londres, (3 octobre), Chicago (10 octobre), Boston (11 octobre), Tokyo (17 octobre), Amsterdam (17 octobre), New York (7 novembre), Shanghai (28 novembre) et Valence (5 décembre). Cette succession de courses devrait empêcher les principaux marathoniens de s'aligner à plusieurs reprises lors de la saison 2021. Mais offrir un temps de préparation supplémentaire aux amateurs. Ils auront tout l'été pour se préparer aux différentes courses et notamment celle de Paris qui aura lieu le 17 octobre prochain. Il n'est d'ailleurs pas trop tard pour s'inscrire et accompagner les inscrits à l'édition 2020 qui ont décidé de reporter leur participation. Si l'Hexagone est confiné pour contenir la troisième vague de Covid-19, des jours meilleurs devraient prochainement arriver où le principal défi de nombreux Français sera d'aller au bout des 42,195km d'un marathon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.