Perche : Reprise de l'entraînement perturbée pour Lavillenie

Perche : Reprise de l'entraînement perturbée pour Lavillenie©panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 17 novembre 2022 à 19h50

En raison d'une douleur aux ischio-jambiers, Renaud Lavillenie a dû adapter ses entraînements et ne compte pas retrouver la compétition avant le mois de février prochain.



Renaud Lavillenie ne veut pas se précipiter. Après une saison 2022 qui l'a vu prendre la cinquième place des Mondiaux puis la septième lors des championnats d'Europe, l'ancien détenteur du record du monde entend repartir sur de bonnes bases. Toutefois, le natif de Barbezieux-Saint-Hilaire a dû revoir ses habitudes de préparation, renonçant notamment à un stage dans le courant du mois de décembre, mais également revoir sa charge de travail lors des séances d'entraînement. La faute à une douleur récurrente aux ischio-jambiers présente depuis l'été dernier et qui l'empêche de prendre part à des entraînements entiers, c'est-à-dire avec la perche en main. « J'étais alors dans une situation où soit je m'arrêtais et ne faisais pas de saison, soit je gérais et, une fois la saison terminée, je m'occupais de le traiter correctement », confié Renaud Lavillenie dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe.

Lavillenie espère reprendre la compétition en février

S'il s'est résolu à laisser de côté la perche lors de ses séances d'entraînement, c'est afin de limiter la prise de risques liée aux douleurs au niveau du tendon de l'ischio-jambier. En effet, l'ancien champion olympique attend d'être pleinement débarrassé de cette sensation pour se lancer à 100%. « Les dernières contraintes sur l'ischio remontent au 17 septembre, et il faut attendre trois mois pour avoir un ischio bien cicatrisé », a-t-il confié. Autrement dit, Renaud Lavillenie ne pourra pas reprendre l'entraînement avant le courant du mois de décembre prochain. Néanmoins, l'idée de participer à la saison en salle n'est pour le moment pas écartée, sans toutefois souhaiter prendre des risques. « Je prends le temps de prendre du temps », a-t-il ajouté. L'objectif avoué est d'être prêt pour le 25 février prochain, soit la date du All-Star Perche, compétition organisée à Clermont-Ferrand et dont il est l'initiateur. C'est donc une course contre-la-montre dans laquelle Renaud Lavillenie s'est lancé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.