WTA - Miami : Swiatek " comblée " après son nouveau titre

WTA - Miami : Swiatek " comblée " après son nouveau titre©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 03 avril 2022 à 08h50

Après avoir décroché un nouveau titre en 2022 à Miami, la Polonaise Iga Swiatek, qui sera numéro une mondiale lundi, est notamment revenue sur sa très belle forme du moment.



La numéro une mondiale, c'est Iga Swiatek et personne d'autre ! Alors que la jeune Polonaise (20 ans) va officiellement devenir numéro une mondiale au classement WTA ce lundi, avec presque 1 700 points d'avance sur la Tchèque Barbora Krejcikova (6711 contre 5033), elle a en plus ajouté la manière. En effet, après s'être imposée dernièrement à Doha et plus récemment à Indian Wells, la native de Varsovie a continué sa superbe série de victoires en surclassant Naomi Osaka en finale à Miami (6-4, 6-0). Avec ce 17eme succès de suite en 2022, Swiatek a donc réalisé le "Sunshine Double", comprendre le doublé des deux WTA 1000 aux Etats-Unis, et imite du même coup Steffi Graf, Kim Clijsters et Victoria Azarenka. « Je me sens privilégiée d'être parmi ces joueuses parce que je ne l'aurais même pas rêvé il y a quelques années, a notamment reconnu l'intéressée à ce sujet. (...) Ce que ça fait de ne plus perdre ? Oh, c'est amusant. Je me sens vraiment satisfaite, comblée et aussi fière de moi. »

Swiatek entend se « faire un peu plus confiance »

« Je vais fêter ça parce qu'on ne sait jamais combien de temps ça va durer. Mais c'est bizarre parce que je me suis habituée à perdre et j'ai accepté le fait qu'au tennis, vous allez perdre plus de tournois que vous allez en gagner. (...) J'ai appris beaucoup de choses sur moi-même, que je peux enchaîner, que je n'ai pas besoin de me sentir à 100 % sur les points pour gagner contre des grandes joueuses. Je peux me faire un peu plus confiance maintenant, a également confié Swiatek, à l'issue de sa victoire en Floride, dans des propos repris par L'Equipe. J'ai vraiment utilisé cette série de victoires pour avoir plus de confiance et pour mieux gérer mon classement. Parfois, ça pesait sur mes épaules. Là j'ai travaillé dessus et c'était beaucoup mieux. » Après avoir brillé à Roland-Garros en 2020, la Polonaise va désormais attaquer la saison sur terre battue avec un nouveau statut, qu'elle va devoir digérer. Elle sera logiquement très attendue à Madrid et à Rome, les deux prochains gros rendez-vous entre fin avril et début mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.