Wimbledon : Nadal s'attendait à cravacher

Wimbledon : Nadal s'attendait à cravacher©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 28 juin 2022 à 23h05

Pour ses débuts dans le tournoi de Wimbledon, Rafael Nadal a souffert pour éliminer l'Argentin Francisco Cerundolo en 4 sets, mardi.



En quête du Grand Chelem calendaire pour la première fois de sa carrière après avoir triomphé à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, Rafael Nadal était guetté de près, mardi. L'Espagnol effectuait son entrée en lice dans l'édition 2022 de Wimbledon, son premier match au All England Club depuis trois ans, contre Francisco Cerundolo, un joueur féru de terre battue. Si Nadal a bien débuté en empochant les deux premières manches, il a ensuite souffert face à l'Argentin qui a pris confiance et l'a malmené. Mené 4-2 dans le 4eme set, le Taureau de Manacor a fini par arracher le morceau après 3h33 de match en s'adjugeant 16 des 21 derniers points (6-4, 6-3, 3-6, 6-4).

Nadal : « Il y a la place pour progresser »

« Rafa » a gagné dans la douleur mais il s'y attendait. « C'était quelque chose d'attendu, parce que je n'avais pas joué ici depuis trois ans. Lui a joué à un très haut niveau pendant un sacré moment. Il s'est mis à ne plus rater, à très bien servir et à frapper de grands coups droits mais encore plus de super revers. Le côté positif, c'est que j'ai terminé en jouant mieux, en augmentant mon niveau sur les derniers jeux. Mais il y a la place pour progresser », a exprimé le numéro 4 mondial après sa victoire.


Nadal « désolé » pour Berrettini

Placé dans la partie basse en sa qualité de tête de série numéro 2, Rafael Nadal a vu sa moitié de tableau débarrassée de plusieurs gros clients avec l'élimination de Félix Auger-Aliassime et les forfaits de Matteo Berrettini et Marin Cilic, testés positifs au Covid. Avant le coup d'envoi de Wimbledon, le vainqueur de 14 Roland-Garros s'était entraîné jeudi dernier avec l'Italien. Nadal a-t-il du coup peur d'avoir attrapé le coronavirus ? « Difficile d'être cas contact pendant un entraînement en extérieur. Pour l'instant, je me sens super bien, aucun problème. Mais surtout, je suis vraiment désolé pour lui, il jouait fantastiquement bien, il avait gagné deux tournois, juste avant Wimbledon, regrettait Nadal. Et c'est un super collègue. Je sais à quel point il doit se sentir mal aujourd'hui. Il n'a pas de chance ces derniers mois. Je lui souhaite de vite se remettre. » Jeudi au 2eme tour, Nadal affrontera le Lituanien Ricardas Berankis, tombeur de l'Américain Sam Querrey en 3 manches.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.