Monfils sort sans gloire

Monfils sort sans gloire©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le lundi 28 septembre 2020 à 20h02

Gael Monfils s'arrête déjà à Roland-Garros. Le meilleur joueur français, neuvième mondial, a été éliminé en quatre sets par Alexander Bublik (6-4, 7-5, 3-6, 6-3) et n'a jamais semblé être en mesure d'y croire.

Gael Monfils avait presque prévenu : "On a beau travailler et s'entraîner, parfois ça ne veut pas. Je vais prendre ce match beaucoup plus cool et détaché, parce que j'ai voulu revenir trop vite. Il ne faut jamais oublier qu'après un long arrêt, il faut quasiment autant de temps pour se remettre vraiment à 100%." Le détachement n'aura pas suffi. Comme à Rome et Hambourg pour ses deux premiers tournois de reprise sur terre battue, les deux semaines précédentes, le n°1 français est sorti au premier tour, mais cette fois à Roland-Garros.

Alexander Bublik était loin d'être le tirage idéal, lui qui restait notamment sur une victoire contre Félix Auger-Aliassime à Hambourg. Le Kazakh, qui était lui au point physiquement et mentalement, s'est qualifié en quatre manches (6-4, 7-5, 3-6, 6-3). Il y a eu beaucoup de breaks lors des deux premiers sets, Gael Monfils en ayant ainsi concédé deux puis trois. Après un beau sursaut d'orgueil dans la troisième manche, où "Monf" a cette fois réussi à remonter un break de retard à 3-2 contre lui pour s'offrir un quatrième set, ce dernier a sonné le glas de ses ultimes espoirs.

Pourtant, il avait cette fois réussi à breaker en premier, ce qui lui permettait de mener 2-1 sur sa mise en jeu. Mais Bublik débreakait dans la foulée, preuve de la malheureuse inconstance et surtout des trop grandes difficultés de Gael Monfils, qui a fini par lâcher définitivement. Chez lui, mais pas vraiment, au vu de cette ambiance si mortifère devant les rares spectateurs du Lenglen... Presque dans l'anonymat général, si loin de ses standards parisiens (où il a atteint une demi-finale en 2008 et trois quarts en 2009, 2011 et 2014). Que ce nouveau tennis en mode Covid est étrange, insurmontable pour certains. Benoit Paire, 26eme joueur mondial, devient d'ores et déjà le joueur tricolore le mieux classé à Roland-Garros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.