Iga Swiatek et les jeunes premières

Iga Swiatek et les jeunes premières©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 07 juin 2021 à 22h59

Iga Swiatek a poursuivi son chemin à Roland-Garros en battant en deux manches Marta Kostyuk, alors que Coco Gauff, Maria Sakkari et Barbora Krejcikova ont toutes trois décroché leur tout premier billet pour un quart de finale en Grand Chelem.


C'est un lundi historique qu'a vécu la WTA à Roland-Garros ! Pour la première fois de l'ère Open, ce sont six joueuses (au minimum) qui vont disputer leur tout premier quart de finale en Grand Chelem cette semaine. Après Tamara Zidansek, Paula Badosa et Elena Rybakina dimanche, ce sont en effet Coco Gauff, Barbora Krejcikova et Maria Sakkari qui les ont rejointes ce lundi. Un tel renouvellement ne s'était pas vu depuis Roland-Garros 2001, où cinq joueuses avaient découvert les quarts de finale en Grand Chelem, dont Justine Henin, Kim Clijsters et Francesca Schiavone. Des championnes de ce rang se trouvent-elles dans le cru 2021 ? On le saura dans les prochaines années... Honneur en tout cas à Maria Sakkari, qui a éliminé la joueuse la mieux classée encore en lice, Sofia Kenin (5eme), finaliste l'an passé. La Grecque (18eme) s'est imposée 6-1, 6-3 en 1h08 en déroulant son tennis avant de peiner à conclure. Face à une Américaine qui n'a réussi aucun ace et commis neuf doubles-fautes au total, Sakkari (26 ans le mois prochain) a rapidement mené 4-0, puis a perdu l'un de ses breaks d'avance avant de prendre le service adverse de nouveau (5-1) et conclure sur un jeu blanc. Dans le deuxième set, elle a mené 5-1 et s'est procurée une première balle de match, mais Kenin l'a sauvée et a débreaké pour revenir à 5-3, mais a encore perdu son service dans la foulée, et donc le match. Après Stefanos Tsitsipas, la Grèce aura donc un deuxième représentant en quarts de finale !

Krejcikova impressionne

A 25 ans, Barbora Krejcikova est assurément dans la forme de sa vie. La joueuse tchèque que l'on ne voyait pas forcément s'inviter à la table des grands lors de ce Roland-Garros 2021 est surtout inarrêtable. La voilà pourtant en quarts de finale du tournoi, elle qui n'avait jamais encore dépassé le cap des huitièmes dans un tournoi du Grand Chelem en quatre participations. Déjà impressionnante samedi face à l'une des favorites Elina Svitolina, balayée (6-3, 6-2) par celle qui avait également dicté sa loi à toutes ses rivales sur la terre battue strasbourgeoise dix jours plus tôt, Krejcikova s'est hissée un cran plus haut encore lundi pour son quatrième match dans le tournoi, qui l'opposait à Sloane Stephens.



Plus autoritaire que jamais la native de Brno, qui avait déjà passé Alexandrova à la moulinette au 2eme tour, a giflé l'Américaine, à laquelle la 33eme au classement mondiale n'a laissé que deux jeux (6-2, 6-0) à l'occasion d'une démonstration qui a à peine dépassé l'heure de jeu (1h10). Une nouvelle fois dévastateur, l'ouragan Krejcikova donne l'impression de pouvoir tout emporter sur son passage. Mercredi, pour une place dans le dernier carré cette fois, Cori Gauff tentera de l'arrêter. Le problème, c'est qu'il semble impossible de stopper la Tchèque en ce moment (neuvième victoire de rang lundi, série en cours).

Première pour Gauff aussi !

Un quart de finale en Grand Chelem entre Barbora Krejcikova et Cori Gauff, qui n'en avaient encore jamais joué de leur carrière. Voilà qui valait une cote ! Peu de temps après que la Tchèque a pulvérisé Stephens, la jeune prodige américaine de 17 ans n'a pourtant elle aussi fait qu'une bouchée (6-3, 6-1) de son adversaire du jour Ons Jabeur. Pas beaucoup plus partageuse que Krejcikova et restée moins longtemps encore sur le court (55 minutes) pour valider son billet, Gauff s'est elle aussi offert une promenade de santé pour obtenir le droit comme sa future adversaire de disputer dans deux jours son tout premier quart de finale à ce niveau. A l'instar de Krejcikova, la 25eme mondiale a tout de suite fait la course en tête face à la Tunisienne, asphyxiée par l'Américaine et logiquement breakée d'entrée. Un scénario qui s'est répété dans la deuxième manche, là aussi nettement dominée par Gauff, qui a même ajouté deux autres breaks ensuite. Comme pour mieux matérialiser encore la classe d'écart qui la séparait lundi de celle qui avait atteint les quarts de finale à Melbourne l'année dernière. Cette fois, Jabeur reste à quai.

Swiatek plus que jamais favorite

Parmi toutes ses petites nouvelles, Iga Swiatek fait presque figure de joueuse chevronnée, alors qu'elle vient seulement de fêter ses 20 ans. La 9eme joueuse mondiale a poursuivi son chemin en battant la 81eme Marta Kostyuk (81eme) sans perdre un set, remportant ainsi ses 21eme et 22eme manches d'affilée Porte d'Auteuil ! Elle s'est imposée 6-3, 6-4 en 1h32 au terme d'un excellent match de la part des deux joueuses. La Polonaise, qui avait remporté un match de double de trois heures dimanche, a été la première à se faire breaker dans cette rencontre, à 1-1. Mais elle a immédiatement débreaké puis a pris le service adverse à 4-3 pour remporter ce premier set où son revers long de ligne a fait merveille. Dans le deuxième, l'Ukrainienne a connu un petit coup de mou et a d'ailleurs demandé un médicament au médecin. Mais breakée à 1-1, elle a pourtant réussi à revenir à 3-3, avant de perdre son service dans la foulée, puis le match un peu plus tard. C'est donc Iga Swiatek, plus que jamais favorite du tournoi, qui sera opposée à Maria Sakkari mercredi. Une adversaire qu'elle n'a encore jamais affrontée. A 18 ans, Marta Kostyuk a quant à elle montré qu'il faudrait compter sur elle dans les années à venir, nul doute qu'on la reverra dans d'autres huitièmes de finale de Majeur dans le futur. Elle décrochera d'ailleurs lundi prochain le meilleur classement de sa carrière (65eme environ).

(Avec A.S.)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.