Open d'Australie : La spectatrice qui a fait des doigts d'honneur à Nadal s'explique

Open d'Australie : La spectatrice qui a fait des doigts d'honneur à Nadal s'explique©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 12 février 2021 à 20h18

Expulsée de la Rod Laver Arena après avoir fait des doigts d'honneur à Rafael Nadal en plein match, la spectatrice australienne s'en est expliquée, jurant qu'elle n'avait bu qu'une seule coupe de champagne... 

 

Pour Rafael Nadal, c'était une situation "étrange, mais aussi marrante". Jeudi, lors du match du deuxième tour de l'Open d'Australie entre l'Espagnol et l'Américain Michael Mmoh, une spectatrice l'a pris à partie, en l'interpellant bruyamment avant de lui faire des doigts d'honneur. Ce qui a particulièrement surpris le Majorquin. "Elle a peut-être bu trop de gin ou de tequila, je ne sais pas, a-t-il ensuite déclaré en conférence de presse à propos de cet incident pas banal. C'est vrai que j'étais surpris, mais en même temps je pensais : «Pauvre fille», parce qu'elle était probablement ivre, ou quelque chose comme ça." 

"Arrête avec tes tocs !"

Interviewée par la radio australienne 3AW, la dame en question a donné sa version, assurant n'avoir bu qu'une coupe de champagne de toute la journée. "L'alcool rend moins inhibé, mais je suis plutôt déjà comme ça d'habitude", a-t-elle expliqué, avant de confirmer qu'elle n'est "absolument pas fan de Nadal. Je pense qu'il est ennuyeux et qu'il a tout le temps ses rituels de troubles obsessionnels compulsifs. Le fait que mes photos soient devenues virales signifient bien à quel point ses matchs sont ennuyeux, sinon pourquoi on se focaliserait sur une spectatrice ?" Mais que lui-a-t-elle dit ? "J'ai juste crié : «Arrête avec tes tocs !», alors qu'il était en train de servir. Il m'a regardé, et c'est là que je lui ai fait un doigt d'honneur." Expulsée de la Rod Laver Arena, elle a ensuite reconnu que la situation était "un peu gênante. Quand je me suis réveillée (vendredi) matin, j'avais des messages et des appels de toutes sortes de gens. Je n'en ressort probablement pas grandie, mais que puis-je y faire ? Ce qui est fait est fait. Mais ma fille n'était vraiment pas ravie, tellement je suis embarrassante..." Nadal a lui conclu qu'il n'avait "pas envie de la connaître." Et c'est peut-être mieux ainsi... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.