Monfils : "Je commence à me reconstruire une confiance"

Monfils : "Je commence à me reconstruire une confiance"©Media365
A lire aussi

Mathieu Canac, Media365 : publié le jeudi 12 août 2021 à 09h43

Pour son entrée en live dans le Masters 1000 de Toronto, Gaël Monfils s'est imposé 3-6, 6-3, 6-4 en 1hh54 face à John Millman. Sa première victoire depuis Wimbledon et la quatrième en 2021.


Certes, ce n'était que son entrée en lice. Mais pour Gaël Monfils, chaque victoire est précieuse actuellement. En quête de sensation depuis la reprise du circuit ATP à l'été 2020 suite à l'arrêt forcé par la Covid-19, le Français n'avait joué que quatre tournois pour autant de défaites et aucune victoire en fin de saison dernière. En 2021, avant son arrivée à Toronto, il affichait un bilan de trois succès et dix défaites. Dont six au bout de l'effort, après une troisième manche lors d'une rencontre en deux sets gagnants ou d'une cinquième en Grand Chelem. Mais cette fois, au Canada, c'est lui qui est sorti vainqueur de l'empoignade.

"Ça a été un gros combat"

"Ça a été un gros combat, a expliqué le 22e joueur mondial dans des propos rapportés par L'Équipe. J'ai eu un peu de chance à la fin, je pense qu'il était blessé (John Millman semblait souffrir de la cheville). J'ai tiré de l'énergie du public (5000 spectateurs sont autorisés à Toronto). Je suis très heureux de cette victoire. Je commence à me reconstruire une confiance." Le carburant essentiel pour rouler à nouveau vers la réussite. Car le problème semble avant tout être dans la tête pour "La Monf'". Physiquement, malgré ses 34 ans, il fait plus que tenir le choc.



Très en forme en début de saison 2020, il a été stoppé dans son élan par une crise du coronavirus qu'il a eu, de son propre aveu, du mal à gérer. Grâce à cette quatrième victoire en 2021, il a désormais rendez avec Frances Tiafoe - 52e du classement ATP et tombeur surprise de Denis Shapovalov, tête de série numéro 5 - en huitièmes de finale. Les deux hommes se sont affrontés une fois sur le circuit principal. C'était sur le dur de Cincinnati en 2019, et l'Américain s'était imposé 7-6, 6-3 en 1h30.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.