Medvedev : " Probablement la meilleure victoire de ma vie "

Medvedev : " Probablement la meilleure victoire de ma vie "©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 23 novembre 2020 à 10h44

Même s'il a été très loin d'exploser sur le court après sa victoire face à Thiem, synonyme de premier sacre au Masters, Daniil Medvedev n'a pas boudé sa joie, par la suite.



Il a fallu attendre la conférence de presse (en visio, situation sanitaire oblige) pour connaître réellement le sentiment qui habitait Daniil Medvedev après son premier sacre au Masters, dimanche à Londres aux dépens de l'Autrichien Dominic Thiem (4-6, 7-6, 6-4). Car, sur le court, après sa victoire obtenue sur sa première balle de match, le Russe ne s'était pas vraiment montré très expressif, c'est le moins que l'on puisse dire. Le contraste entre la dimension de ce succès et la réaction du héros du jour, venu en marchant tranquillement taper dans la main de son adversaire après avoir uniquement adressé à son entourage une moue que seul le box de Medvedev a dû comprendre, paraissait même assez violent sur le coup. Pourtant, le protégé de l'entraîneur français Gilles Cervara était fou de joie intérieurement, à l'entendre. C'est juste qu'il l'a gardé pour lui à chaud. Devant les journalistes, en revanche, le meilleur joueur de cette fin de saison en salle (il a remporté le Rolex Paris Masters et le Masters et atteint les quarts de finale à Vienne) a consenti à avouer que cette somptueuse semaine londonienne constituait à n'en pas douter l'un des plus grands moments de sa jeune carrière. Pour ne pas dire le plus beau.

Medvedev : « Ce succès va être un booster pour ma confiance »

« Battre Dominic alors même qu'il était en très grande forme est probablement le meilleure victoire de ma vie. Je ne parle même pas du titre lui-même car au final, c'est le résultat d'une semaine où je n'ai pas perdu alors même qu'il s'agit du tournoi des Maitres. » Pour le quatrième joueur seulement de l'ère Open à soulever le trophée dans un tournoi après avoir écarté sur sa route les trois meilleurs joueurs mondiaux et le premier depuis l'Argentin David Nalbandian en 2007, ce premier sacre à Londres vient surtout l'adouber dans la cour des très grands. « Ce succès va être un booster au niveau de la confiance car ce n'est pas rien de battre dans la même épreuve Djokovic, Nadal et puis Thiem. Cela signe obligatoirement beaucoup pour moi. Cela montre ce dont je suis capable quand je me sens bien mentalement, physiquement. J'ai juste besoin de le produire plus souvent. J'espère à l'avenir produire plus de matchs comme celui-ci. » Pour l'intérêt du tennis, comme pour les rivaux du numéro 4 mondial, les trois Géants compris, il ne faut pas trop le souhaiter en revanche. Car lorsqu'il joue comme il l'a fait ces deux dernières semaines, le Moscovite est imprenable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.