ATP : Djokovic veut devenir entraîneur

ATP : Djokovic veut devenir entraîneur©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 08 novembre 2021 à 18h52

Au lendemain de son nouveau titre, dimanche à Bercy, Novak Djokovic a laissé entendre ce lundi auprès des médias serbes qu'il n'entendait pas se retirer du circuit une fois sa carrière terminée. Le numéro 1 mondial souhaite devenir entraîneur.


Les joueurs désireux de profiter du savoir tennistique comme de l'expérience de l'actuel numéro 1 mondial ne devraient pas manquer. Une fois sa carrière terminée, Novak Djokovic souhaite en effet endosser le costume d'entraîneur. Lundi, au lendemain de son nouveau sacre en Masters 1000, à Bercy, le Serbe a avoué aux médias de son pays qu'il ne se voyait pas sortir du circuit après la fin de sa carrière. De joueur, il veut devenir ensuite entraîneur. Ne serait-ce que pour pouvoir faire profiter à d'autres joueurs de tout ce qu'il aura emmagasiné et appris sur sa longue et vertigineuse route de tennisman. "Je veux que les autres puissent se nourrir de ce que j'ai réalisé dans ma carrière, ma philosophie, mon approche, ma méthodologie de travail", a révélé Djokovic, qui ne se voit pas "emporter avec (lui) dans sa tombe" tout ce qui fait de lui à l'heure actuelle pour beaucoup le meilleur joueur de tous les temps. "Savoir des choses et ne pas les partager ça n'a pas de sens, quel intérêt ? Bien sûr, j'en tire bénéfice en tant que joueur, mais qu'est-ce que je vais en faire après - l'emporter avec moi dans la tombe, pour dire que oui, j'étais le meilleur ? Pour moi, cela fait partie de ma vie de transmettre tout ce que j'ai appris et accompli. Je me projette facilement dans différents rôles à l'avenir et je serais heureux de développer un savoir-faire également en tant qu'entraîneur", estime dans des propos relayés par nos confrères de Tennis Majors celui qui pourrait très vite agrandir encore sa collection de sacres en Grand Chelem (il en est à vingt), même s'il continue d'entretenir le flou sur sa participation à l'Open d'Australie (le Majeur qu'il a remporté le plus de fois), en janvier prochain.

"Medevedev ? Il n'y aurait pas beaucoup de travail à faire"

Alors, oui, le "Djoker" a déjà tracé sa reconversion, qu'il soit encore en activité ou pas. Et elle passera par un avenir de coach. D'autant qu'il aime trop son sport pour s'en éloigner. "Je me vois bien entraîneur dans le futur. J'aime vraiment ce sport. Je ne l'aime pas seulement quand je gagne ; non, je l'aime quand je m'amuse avec mes enfants sur le terrain, quand je le regarde en direct ou à la télévision, et quand j'essaie de transmettre mon expérience et mes connaissances aux futurs joueurs du Novak Tennis Centre, auxquels je suis très attaché." Taquins, les journalistes serbes lui ont déjà trouvé un premier joueur à prendre en main. Il s'agit ni plus ni moins que de celui qu'il a renversé dimanche en finale : Daniil Medvedev. "Si je devais être son entraîneur, il n'y aurait pas beaucoup de travail à faire", a répondu, amusé, le numéro 1 mondial et donc probable futur entraîneur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.