Boxe : La Fédération internationale annonce des changements pour tenter de reconquérir le CIO

Boxe : La Fédération internationale annonce des changements pour tenter de reconquérir le CIO©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 15 décembre 2021 à 12h03

Peut-être absente des Jeux Olympiques 2028, la boxe est en sursis. La Fédération internationale a annoncé des changements afin de séduire à nouveau le Comité International Olympique.



On savait la boxe dans le viseur du Comité International Olympique depuis deux ans. Le noble art a même failli disparaitre du programme aux derniers Jeux Olympiques de Tokyo (où il a fait beaucoup parler) et son avenir s'annonce très indécis. Pis, il pourrait sérieusement s'assombrir puisque le CIO a déclaré que la boxe pourrait être exclue du programme olympique de Los Angeles en 2028. Comme l'haltérophilie et le pentathlon moderne, le sport qui avait notamment sacré Tony Yoka en 2016 a quitté la liste des 28 sports olympiques pour LA 2028, mais il a néanmoins la possibilité de rester aux JO par une autre voie et sous conditions. La boxe devra répondre à certaines conditions d'ici 2023 quand le programme des Jeux de la ville américaine sera finalisé.

Le CIO avait suspendu la reconnaissance de la Fédération internationale de boxe (AIBA) et avait organisé lui-même les épreuves au cours des derniers JO de Tokyo. Une feuille de route va être établie pour la levée éventuelle de cette suspension en 2023. Cela passera par plus de transparence dans les finances, une plus grande crédibilité des décisions d'arbitrage et une meilleure gouvernance. Empêtrée dans des accusations de corruption de certains de ses arbitres, l'AIBA doit donc résoudre tous ces problèmes.

Un changement d'acronyme et des réformes de gouvernance

Lundi, la Fédération a annoncé des changements. Elle a déjà changé d'acronyme en optant pour IBA (International Boxing Association). Ce changement de nom s'accompagne de réformes de gouvernance élaborées par des experts indépendants, sous la conduite du Canadien Richard McLaren et de l'Allemand Ulrich Haas. La création d'une Unité d'intégrité indépendante, qui devrait être opérationnelle dans le courant de l'année 2022, a notamment été annoncée. « Le nouvel acronyme marque un nouveau chapitre dans l'histoire du sport censé maintenir les normes d'intégrité les plus élevées et s'assurer que chaque boxeur a une chance de se battre équitablement », a indiqué l'IBA dans un communiqué. « Nous changeons toute notre culture de manière durable. La nouvelle IBA est prête à servir les boxeurs d'aujourd'hui et de demain, ainsi que tous ceux qui les soutiennent », a-t-il été ajouté. La boxe avait déjà absente lors de Jeux Olympiques de Stockholm en 1912. Considérée comme un sport violent, elle était alors interdite en Suède.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.