XV de France : Les réactions après la victoire contre le Japon

XV de France : Les réactions après la victoire contre le Japon©panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 20 novembre 2022 à 16h34

Retrouvez les réactions de Charles Ollivon, Julien Marchand et Fabien Galthié à l'issue de la victoire de la France sur le Japon ce dimanche à Toulouse (35-17).



Charles Ollivon (troisième ligne et capitaine) :

« On avait bien préparé ce dernier match. Tout n'a pas été parfait. Mais ce sont trois victoires. On continue la série, on continue d'engranger de la confiance. C'est une belle manière de préparer le Tournoi. Il faut continuer. On est 42 à chaque fois. Il faut penser à tout le monde, c'est grâce à tout le monde qu'on gagne encore ce soir. (...) Je suis vraiment content de ce début de saison. Retrouver les copains de l'équipe de France avec de belles victoires, ça fait vraiment plaisir. On a toujours envie de penser à la suite, mais il faut savoir profiter. »

Julien Marchand (talonneur, élu homme du match)

« Je suis très content. On est toujours heureux d'être récompensé, mais aujourd'hui c'est le travail de l'équipe. Il y a plein de choses à revoir, mais on a réussi à tenir. Ça aurait pu être en notre défaveur. On n'a pas lâché jusqu'à la fin. C'était un match compliqué, il faut féliciter cette équipe du Japon qui joue très vite, notamment aux bords des rucks. Ils nous ont pris sur des erreurs, il faudra qu'on revoit ça en vue du Tournoi car sinon ça va être encore plus compliqué. (...) Tant qu'on gagne, on sera toujours heureux. Tant qu'on prend du plaisir, qu'on en donne au public, qu'on passe des bons moments, c'est essentiel pour nous. »

Fabien Galthié (sélectionneur)

« On veut toujours faire mieux. Le match n'était pas facile mais on a gagné assez largement, convenablement. C'était le troisième match d'une série difficile, après l'Australie et l'Afrique du Sud. Quand on joue les nations majeures du Sud, ça demande beaucoup d'intensité dans la préparation et ça prend beaucoup d'énergie dans la récupération. On voulait toucher du doigt, en pensant au futur, ce qu'est une phase finale avec des nations du Sud en face. On se rend compte que le challenge est énorme. L'important c'est d'avoir le sentiment de continuer à progresser, collectivement et individuellement. On avait beaucoup de joueurs forfait pour cette Tournée. On a attaqué cette Tournée en déséquilibre, par rapport aux joueurs blessés, à ceux qui étaient en reprise. On n'a pas été épargnés, mais c'est normal, c'est un sport de combat. Le groupe a bien répondu. Ce qui est intéressant aussi, c'est qu'on a réussi à rappeler des joueurs qui n'étaient pas dans le circuit, qui étaient en attente et qui ont répondu présent, comme ceux qui sont rentrés aujourd'hui par exemple.»

Propos recueillis au micro de France 2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.