Top 14 : Le Racing 92 en quête de fraîcheur

Top 14 : Le Racing 92 en quête de fraîcheur©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 03 septembre 2021 à 17h47

Alors que le Racing débute sa saison samedi par un derby contre le Stade Français à Jean-Bouin, son manager Laurent Travers, privé de nombreux éléments, ne veut "pas se mettre une pression disproportionnée".



Près de trois mois après la large victoire du Racing 92 face au Stade Français en barrages de la phase finale du Top 14 (38-21), les deux formations franciliennes se retrouvent dans un derby toujours très attendu pour lancer cette saison 2021-2022 qui va démarrer très fort, samedi après-midi (18h15) à Jean-Bouin. Un stade où l'ambiance s'annonce brûlante, alors que 10 000 places avaient déjà été vendues mercredi. Mais le Racing s'avancera diminué, puisqu'outre les blessés Fabien Sanconnie et Henry Chavancy, Teddy Thomas, Ibrahim Diallo, Teddy Iribaren et le nouvel arrivant Baptiste Pesenti, qui ont pris part à la tournée estivale du XV de France en Australie, vont être laissés au repos, tout comme l'Ecossais Finn Russell, parti en tournée en Afrique du Sud avec les Lions britanniques et irlandais.

"Particulier" de débuter par un derby

"C'est la première journée et on sait qu'on devrait être moins rodés que des équipes qui ont disputé deux ou trois matches de préparation, a commenté le manager des Racingmen Laurent Travers, dans des propos retranscrits par L'Equipe. Nous avons fait le choix de n'en disputer qu'un et de donner cinq semaines de congés à nos joueurs. C'était nécessaire parce que la saison écoulée a été très éprouvante. On a commencé très tôt dans les conditions Covid que vous connaissez, on a joué une finale de Coupe d'Europe en octobre puis un quart de finale de Coupe d'Europe et une demi-finale de Top 14. On a aussi fait ce choix de la régénération parce qu'on va attaquer par un tunnel de dix matches d'affilée. Il faudra de la fraîcheur." L'ancien talonneur reconnaît que "c'est particulier" de commencer par un derby. "Mais il est hors de question de se mettre une pression disproportionnée", a insisté Travers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.