Top 14 (J9) : Après Lyon, le Racing 92 fait tomber Toulouse

Top 14 (J9) : Après Lyon, le Racing 92 fait tomber Toulouse©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 31 octobre 2021 à 22h54

En clôture de la 9eme journée du Top 14, le Racing 92 a pris le meilleur sur une équipe de Toulouse remaniée (27-18) et qui laisse la première place du classement à Bordeaux-Bègles.

Deux de chute pour Toulouse ! Battus sur la pelouse de Lyon lors de la 7eme journée, les joueurs d'Ugo Mola reviennent bredouille de leur déplacement à la Paris-La Défense Arena pour y affronter le Racing 92. Mais le technicien toulousain pourra tout de même se satisfaire d'avoir vu son équipe, profondément remaniée en raison des nombreux internationaux absents, avoir rivalisé avec les Franciliens au moins durant la première période. Car ce sont bien les Toulousains qui ont le mieux abordé cette rencontre de clôture de la 9eme journée du Top 14. Dès la 8eme minute, Arthur Bonneval a fait passé un froid dans les travées. Présent en bout de ligne pour conclure une action initiée par Alban Placines et avec des relais de Zack Holmes puis de Maxime Médard, l'ailier a aplati son premier essai depuis près de deux ans. Alors que Zack Holmes a corsé l'addition au pied à longue distance dix minutes plus tard, le réveil du Racing 92 s'est matérialisé par un essai de Boris Palu. Après avoir essayé de déstabiliser la défense toulousaine, les Racingmen ont forcé le passage avec Bernard Le Roux et Camille Chat avant de lancer le deuxième-ligne né à Toulouse pour relancer les Ciel-et-Blanc. La fin du premier acte a vu Antoine Gibert répondre à Zack Holmes alors que les Toulousains n'ont pas su tirer parti de dix minutes en supériorité numérique à la suite du carton jaune reçu par Kurtley Beale.

Le Garrec a relancé le Racing 92

L'international australien, qui va prochainement retrouver les Wallabies, a été sanctionné pour un plaquage haut. Zack Holmes a eu l'occasion d'ajouter trois points après la faute du joueur du Racing 92 mais le buteur australien a manqué la cible à plus de 40 mètres. Ayant perdu Richie Arnold sur blessure puis Arthur Bonneval sur protocole commotion, le champion de France en titre pouvait se satisfaire des trois points d'avance acquis à la pause. Mais, au retour sur la pelouse synthétique de la Paris-La Défense Arena, la donne a totalement changé et Nolann Le Garrec a été le catalyseur. Le demi de mêlée francilien a tout d'abord remis les deux équipes à égalité six minutes après le repos à la suite d'un position de hors-jeu toulousaine au milieu du terrain. Puis, celui qui est appelé à remplacer Maxime Machenaud la saison prochaine y est allé de son essai deux minutes plus tard. Sur une touche à hauteur de la ligne des 22 mètres, Camille Chat a allongé son lancer pour trouver son demi de mêlé qui s'est alors joué de la défense adverse sur une feinte de passe pour aller aplatir en solitaire et donner l'avantage au Racing 92 pour la première fois du match. Un ascendant que les joueurs de Laurent Travers ont confirmé dès la 54eme minute avec le doublé de Boris Palu. Sur une passe décisive de Nolann Le Garrec, le deuxième-ligne francilien est arrivé lancé pour percer la muraille toulousaine et aplatir en force.

Toulouse battu avec les honneurs

Ugo Mola a alors décidé de lancer ses forces vives, avec notamment Iosefa Tekori mais cela n'a pas suffi pour contrecarrer les offensives du Racing 92. Nolann Le Garrec aurait pu signer le doublé à l'heure de jeu s'il n'avait pas commis un en-avant. Dans la foulée, Sofiane Guitoune a fait son retour après de longs mois d'absence en raison d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Baptiste Germain, pour sa part, a pensé avoir relancé le Stade Toulousain en aplatissant après une maladresse de Yoan Tanga en sortie de mêlée mais la vidéo a montré que le demi de mêlée avait frappé le ballon du pied alors qu'il était encore dans les mains du joueur du Racing 92, ce qui est considéré comme jeu dangereux. Mais les efforts des joueurs d'Ugo Mola ont fini par être récompensés à huit minutes du terme de la rencontre. Profitant d'un ballon porté conquérant, Selevasio Tolofua a pu aplatir sur la ligne et repousser les Franciliens à bonne distance du bonus offensif. Mais l'essentiel est ailleurs pour le Racing 92 qui s'impose (27-18) et laisse derrière lui la défaite concédée sur cette même pelouse face à Montpellier le week-end dernier. Battu pour la deuxième fois cette saison, Toulouse abandonne la première place du classement du Top 14 à Bordeaux-Bègles, vainqueur de Clermont ce samedi, mais garde une marge de sept points sur le troisième... le Racing 92.

TOP 14 / 9EME JOURNEE
Samedi 30 octobre 2021
Toulon - Biarritz : 13-9
Castres - Brive : 23-22
Pau - Stade Français Paris : 18-9
Perpignan - La Rochelle : 22-13
Montpellier - Lyon : 30-8
Bordeaux-Bègles - Clermont : 25-9

Dimanche 31 octobre 2021
Racing 92 - Toulouse : 27-18

Vos réactions doivent respecter nos CGU.