Bordeaux-Bègles : De la fierté pour Jefferson Poirot après la victoire face à Bristol

Bordeaux-Bègles : De la fierté pour Jefferson Poirot après la victoire face à Bristol©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 05 avril 2021 à 13h31

Après la qualification de Bordeaux-Bègles pour les quarts de finale de la Champions Cup, Jefferson Poirot n'a pas caché sa satisfaction et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.



Ce n'est pas une mince performance que Bordeaux-Bègles a réalisé ce dimanche. Victorieux à domicile face à Bristol (36-17), le club girondin s'est qualifié pour les quarts de finale de la Champions Cup pour la première fois. Le capitaine de l'UBB Jefferson Poirot n'a pas caché sa satisfaction : « Il y a un sentiment de fierté d'avoir remporté ce match pour ce club. C'est une étape, on essaye de ne pas s'emballer et de passer au match d'après. » Alors que, à l'automne dernier, les joueurs de Christophe Urios s'étaient effondrés face à ce même adversaire en demi-finale de la Challenge Cup après avoir encaissé deux essais en début de deuxième période, la réaction d'orgueil a marqué le pilier girondin. « C'est la décision de prendre la mêlée sur l'essai de Matthieu Jalibert qui fait qu'on passe devant, avec huit points d'avance, et derrière c'est un autre match », assure l'ancien international tricolore.

Poirot : « On est avec les grands »

Malgré un certain manque de discipline, avec pas moins de 17 pénalités concédés contre neuf pour les Bears, l'UBB est allé au bout de son idée. « On s'était promis de faire un match valeureux où on devait montrer beaucoup de coeur. Tout n'a pas été parfait, on a été indisciplinés mais j'ai envie de dire tant pis, a assuré Jefferson Poirot. Quand on essaye d'être disciplinés et de bons élèves, ça ne marche pas. Je préfère qu'on soit parfois à la limite des mauvais garçons, mais au moins on gagne. » Un match dans lequel l'UBB a brillé par sa défense quand Bristol a placé des accélérations, ce qui a rendu « assez fier » le capitaine girondin. Pour une place dans le dernier carré, c'est le Racing 92 qui fera le déplacement au Stade Chaban-Delmas dimanche prochain, une équipe « armée pour ce genre de match » selon Jefferson Poirot, qui compte sur ses coéquipiers pour être au rendez-vous. « On est avec les grands, on est à leur table. Maintenant qu'on y a goûté, il faut se libérer », assure un capitaine de l'UBB conquérant comme jamais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.