Paris 2024 : Alaphilippe donne rendez-vous

Paris 2024 : Alaphilippe donne rendez-vous©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le lundi 01 novembre 2021 à 12h35

Lors d'un entretien accordé au Figaro, Julian Alaphilippe, le double champion du monde français, a notamment évoqué ses ambitions sur le Tour de France et sur les Jeux Olympiques 2024 à Paris.



Julian Alaphilippe rêve en grand. Alors que son palmarès est déjà riche de notamment deux titres de champion du monde de cyclisme, le Français de 29 ans ne dirait certainement pas non à une victoire finale sur le Tour de France et lors des Jeux Olympiques 2024 à Paris. « Le Tour de France, un objectif ou utopique ? Je n'y ai pas suffisamment réfléchi, mais il est trop tôt pour dire non. Je ne veux pas dire que, d'ici la fin de ma carrière, jamais je ne prendrai le départ du Tour avec cette idée-là. A l'inverse, je sais que ce ne sera pas mon objectif dès l'année prochaine. C'est un objectif qui se construit avec l'équipe sur le long terme, avec une grosse préparation en altitude. (Deceuninck-)Quick-Step s'est longtemps concentrée sur les victoires d'étape, mais ça change petit à petit. On l'a vu avec Remco Evenepoel, qui a tenté sa chance sur le Giro », a notamment expliqué l'actuel porteur du maillot arc-en-ciel, lors d'un entretien accordé au Figaro ce lundi.

« On ne peut pas être partout »

« Concernant mon absence aux Jeux Olympiques (2021 à Tokyo), on ne peut pas être partout, il faut que les gens le comprennent aussi. Il faut faire des choix, et je suis content que ça paye aujourd'hui. Si j'avais fait 25eme aux JO puis un beau Mondial, mais sans gagner, on m'aurait reproché autre chose, a également confié Alaphilippe, qui ne regrette visiblement pas ses choix cette année encore. Là, j'ai su être au rendez-vous que je me suis fixé même si ça ne marche pas tout le temps. Je serai candidat en 2024, c'est sûr et certain. » Toujours aussi ambitieux, le cycliste tricolore va désormais se reposer un peu, après une nouvelle année éprouvante, avant d'étrenner son maillot de champion du monde. D'ici 2024, l'intéressé a également le temps pour se perfectionner et s'améliorer pour sa quête de l'or olympique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.