Athlétisme : Mboma accusée d'être un homme !

Athlétisme : Mboma accusée d'être un homme !©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mardi 03 août 2021 à 13h16

Qualifiée pour la finale du 200m dames, Christine Mboma est clairement accusée d'être un homme. L'ex-sprinteur polonais Marcin Urbas est le plus véhément.



Un renard dans le poulailler ! L'athlète namibienne Christine Mboma est accusée par plusieurs observateurs d'être un homme concourant dans le 200m féminin aux Jeux de Tokyo. "J'aimerais demander un test à Mboma afin que nous soyons sûrs que c'est une femme" a clairement balancé Marcin Urbas, un ancien spécialiste de la discipline, champion d'Europe en salle en 2003. Le côté androgyne très marqué de la sprinteuse namibienne interpelle le Polonais qui justifie ses propos.

"Elle a des caractéristiques d'un garçon de 18 ans"

"L'avantage en testostérone de Mboma sur les autres participantes se voit en un coup d'œil. En construction, mode de mouvement, technique, mais en même temps elle est pied au plancher en vitesse et en résistance" a-t-il analysé. "Elle a des caractéristiques d'un garçon de 18 ans. Dans mon cas, je me suis illustré à cet âge avec un temps de 22.01 secondes. Elle a couru en 21.97 secondes à Tokyo" a poursuivi le coureur retraité, convaincu par son hypothèse après ce nouveau record du monde junior en la matière, abaissé sous la barre symbolique des 22 secondes.



Bien que Christine Mboma a réalisé le 2eme temps des demi-finales du 200m dames ce lundi, derrière la Jamaïquaine Elaine Thompson-Herah (21.66 secondes), c'est bien la Namibienne qui est sous le feu des projecteurs avec ses chronomètres canons à 18 ans seulement. Cette histoire rappelle le précédent Caster Semenya. La Sud-Africaine avait suscité une énorme polémique en 2016 à Rio lors de son sacre sur 800m. La finale olympique de l'épreuve du 200m a lieu ce mardi au stade olympique de Tokyo à 21h50 heure française.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.