Euro 2022 (F) : Les Bleues savourent

Euro 2022 (F) : Les Bleues savourent©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 16 novembre 2022 à 09h53

Qualifiées pour le dernier carré de l'Euro après un parcours parfait, les Bleues ont encore faim, et comptent bien poursuivre l'aventure.



Cette fois, elles ne peuvent vraiment plus se cacher. Faciles tombeuses de l'Allemagne mardi soir à Skopje (29-21), les Bleues, toujours invaincues et plus impressionnantes que jamais, ont décroché leur billet pour le dernier carré de l'Euro avant même leur ultime match de poule, mercredi contre l'Espagne.  "C'est incroyable ce que l'équipe de France est en train de faire, et j'espère qu'on va continuer. Toutes les filles ont compris le système, se mettent au diapason de la défense", a apprécié Béatrice Edwige au micro de beIN Sports, après avoir confié qu'elle était "très heureuse" du parcours réalisé par les Tricolores, qui ont de nouveau signé "une grande performance" contre les Allemandes, et connaîtront leurs adversaires en demi-finales mercredi soir, à l'issue des dernières rencontres du tour principal.

"En demi-finales, c'est marche ou crève"

Et même si Olivier Krumbholz a prévu de faire tourner face aux Espagnoles, ses joueuses ne prendront pas cette rencontre sans enjeu à la légère. "Il ne faut surtout pas tomber dans le piège de se dire on va y aller tranquilles, peu importe le résultat. Je pense qu'on doit aussi garder un rythme. C'est une chance d'être déjà qualifiées et qu'on puisse faire des ajustements, travailler sur ce match contre l'Espagne. On va tout faire pour le gagner, ça c'est sûr. Vous nous connaissez bien. Ça fait plaisir d'arriver en étant un peu confortable", a ainsi lâché Grâce Zaadi à L'Equipe. Les Bleues sont aussi attentives au tableau, et pensent déjà à l'équipe qu'elles vont affronter dans le dernier carré vendredi, à Ljubljana. "On regarde les matchs et, à part pour les Norvégiennes qui sont qualifiées, la deuxième place n'est pas jouée et se décidera ce soir. On sait qu'en demi-finales, c'est marche ou crève. Plusieurs joueuses ont vécu énormément de demi-finales, on sera prêtes, assure Pauline Coatanea sur le site de la FFH. On avait entrouvert la porte des demies avec notre victoire sur le Monténégro, on a maintenant ouvert la porte pour y entrer. Nous sommes ravies d'avoir validé quelque chose, c'est gratifiant." Mais les championnes olympiques ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.