Mondial 2021 : La présence du public pose problème à Mikkel Hansen

Mondial 2021 : La présence du public pose problème à Mikkel Hansen©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 04 janvier 2021 à 16h15

Face à la décision d'ouvrir les salles du Mondial 2021 en Egypte au public, Mikkel Hansen a confié son incompréhension face à ce qu'il considère comme un manque de sérieux face au coronavirus.

Le Danemark compte défendre son titre mondial. Sacrée sur ses terres face à la Norvège en 2019, la sélection scandinave fera bien le déplacement en Egypte malgré le contexte sanitaire. Un tournoi qui, contrairement aux principales compétitions organisées en Europe, aura lieu avec du public dans les travées des salles. Une décision de la part des organisateurs et de la Fédération Internationale de handball qui interpelle certains joueurs de premier plan dont Mikkel Hansen. « Je ne sais pas si on devrait annuler le tournoi, mais on devrait en tout cas le jouer à huis-clos, a confié l'arrière gauche danois dans un entretien accordé au quotidien de son pays Jylland Posten. Je ne vois pas l'intérêt de vivre dans une bulle comme on a pu le voir à l'Euro féminin si c'est pour jouer dans une salle devant autant de monde. Cela n'a pas de sens. » Pour Mikkel Hansen, l'Egypte « a l'air de prendre le virus moins au sérieux ».

Hansen : « Je mentirais si je disais que je n'y ai pas pensé »

Le joueur qui évolue sous les couleurs du PSG Handball depuis 2012 a fait un parallèle entre la gestion de la crise sanitaire au niveau sportif en Europe par rapport à ce qui a été décidé en Egypte. « Dans des pays comme la France, l'Allemagne ou le Danemark qui, de mon point de vue, prennent le coronavirus très au sérieux, on joue dans des salles vides depuis des mois, et il y a certainement une raison », assure l'international danois qui assure avoir « du mal à comprendre la logique », ajoutant ne pas être « le seul » dans ce cas. En effet, une partie de la sélection allemande a préféré renoncer à faire le déplacement. Mikkel Hansen, pour sa part, a douté. « Je mentirais si je disais que je n'y ai pas pensé », a-t-il ainsi déclaré avant de laisser entendre une certaine indécision latente. « Et que je n'y pense pas encore... », a ajouté le Danois. Ce qui pourrait le convaincre de renoncer, c'est le flou qui existe encore autour de l'organisation même du tournoi. « Il y a un moment que les organisateurs ont parlé d'une bulle, et maintenant on entend plein de rumeurs sur les spectateurs ou la sécurité, a déclaré le joueur aux 204 sélections. Il y a plein de gens qui ne vont pas voir leur famille pendant des semaines pour respecter les règles, mais j'ai l'impression que ces jours-ci, on ne parle plus des masses de la bulle. » Un manque de précision qui jette un doute sur la tenue dans les meilleures conditions du tournoi dans le contexte sanitaire actuel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.