Lidl Starligue : Un bilan à mi-saison satisfaisant pour David Tebib

Lidl Starligue : Un bilan à mi-saison satisfaisant pour David Tebib©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 12 février 2021 à 18h56

A la tête de la Ligue Nationale de handball par intérim, David Tebib a fait le bilan de la première moitié de saison et se projette sur la suivante, durant laquelle les clubs devraient également être en difficulté.

David Tebib l'assure, « aucun club n'est en situation périlleuse de dépôt de bilan ou de disparition ». Alors que les clubs de Lidl Starligue et de Proligue sont contraints depuis de longs mois à jouer à huis clos, perdant ainsi leur principale source de financement, le président par intérim de la Ligue Nationale de handball confirme que ces derniers « sont soutenus par différents procédés étatiques » afin de traverser cette période difficile. Toutefois, l'ancien président du club de Nîmes confie que la situation est encore très précaire et que rien ne sera réglé à court terme. « Il faut être conscient que les difficultés vont réapparaître la saison prochaine », assure le patron du handball professionnel français. Des difficultés futures qui ont incité les clubs et la LNH à réfléchir à l'avenir des compétitions, notamment concernant le nombre de clubs en Lidl Starligue avec un élargissement à 18 clubs au cœur des bruits de couloir. Un sujet qui devra être abordé plus tard, quand les dirigeants auront une vision plus globale de la situation. « A la fin mars, nous aurons eu une partie des problèmes possibles, et nous saurons quelle suite donner aux championnats, a confié David Tebib dans des propos recueillis par le site officiel de la Lidl Starligue. Patienter encore quelques semaines nous donnera le recul nécessaire pour appréhender correctement la fin de l'exercice 2020-2021. »


Les promotions et relégations au cœur des discussions

L'idée au centre de ce nouvel élargissement de l'élite du handball masculin français, passée à seize clubs cette saison, tient à l'idée de permettre à deux clubs de Proligue de monter sans qu'aucun club actuellement en Lidl Starligue ne subissent une descente qui pourrait mettre en péril leur avenir. Toutefois, cette solution pourrait être écartée en fonction de l'avancée du championnat cette saison. « La situation anormale fait que nous obtenons un championnat anormal, mais la situation est la même pour tous les clubs, assure David Tebib. Jouer à 18 est un scénario, qui pourrait nous être imposé par la crise, mais si nous parvenons à jouer vingt-cinq matchs, on devrait tendre vers un système à deux montées et deux descentes. » Arrivé à la tête de la LNH à la suite du départ d'Olivier Girault, candidat malheureux à la présidence de la Fédération Française de handball, David Tebib conservera son poste pour encore plusieurs mois à la suite du report de l'élection d'un nouveau Comité Directeur de la LNH. S'il n'affirme pas vouloir poursuivre son action, l'ancien patron de l'USAM s'est confié sur ce que pourrait être la future direction de la ligue. « Il faut que la gouvernance soit en lien avec l'époque que nous vivons, incarnée par quelqu'un capable de rassembler, a déclaré David Tebib. Avant de parler de profil, je pense qu'il faut parler de projet et de comment on peut incarner ce projet. La Ligue Nationale de Handball sera peut-être amenée à changer son mode de gouvernance dans les prochains mois. » Des réformes qui, sur fond de crise, pourrait faire beaucoup parler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.