Red Star : La " mort " du club redoutée

Red Star : La " mort " du club redoutée©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 09 avril 2022 à 10h35

Alors que le Red Star va prochainement passer sous pavillon américain, des supporters sont en colère et craignent la mort du club.



Club comptant dans l'histoire du football français, le Red Star va bientôt subir un grand changement. Pensionnaire du National dont il occupe la 11eme place du classement après 28 journées, à 20 unités du leader Laval, le club au nom anglais va passer sous pavillon américain puisque le président Patrice Haddad (qui restera à sa place) va vendre l'intégralité de ses parts (100%) au fonds d'investissement 777 Partners, connu pour être impliqué dans les assurances, la consommation et les médias, qui est déjà entré dans le capital du Genoa en Italie, du Standard de Liège en Belgique et du Vasco de Gama au Brésil.

Un coup de massue pour les supporters

Officialisée dans un délai de 4 à 6 semaines pour un montant aux environs de 10 millions d'euros, cette vente du club fondé en 1897 à Paris avant de déménager à Saint-Ouen en 1909 a placé les supporters sous le choc. Les fans audoniens sont abasourdis et réfléchissent à un plan d'action. « C'est un coup de massue ! Le président Josh Wander, basé à Miami, n'investit pas au Red Star car c'est un amoureux du club. On sait que Patrice Haddad n'est plus l'homme de la situation et qu'il faut un investisseur pour repartir vers l'avant. Mais, il y a un fossé entre lui et un fonds d'investissement étranger. Ces derniers achètent des clubs qui possèdent une image et qui sont en difficulté sportivement. Ils sont là pour développer une marque et faire du business. On va tout faire pour s'engouffrer dans la brèche et empêcher la vente. Sinon, cela signifierait pour moi et beaucoup d'autres fans la mort du Red Star », lâche Vincent Chutet-Mezence, le leader de la tribune Rino Della Negra, dans Le Parisien.


D'autres fans optimistes

Si certains fans sont désarmés et furieux, d'autres voient ce changement d'un bon œil. « C'est une bonne nouvelle car on a besoin de moyens, estime une supportrice prénommée Nicole, à la retraite. Le Red Star végète depuis trois ans en National et il n'arrive pas à remonter en L2. L'arrivée de ce fonds d'investissement peut permettre au club de redémarrer. J'aimerais revoir le Red Star au sein de l'élite. Ce serait super avec la rénovation du stade Bauer. » L'ultime présence du Red Star en première division remonte à la saison 1974-1975.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.