Rennes - Genesio : ''Du grand n'importe quoi''

Rennes - Genesio : ''Du grand n'importe quoi''©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 02 septembre 2022 à 21h20

Bruno Genesio ne mâche pas ses mots contre le marché des transferts, qu'il juge toujours incohérent.



Comme bon nombre de ses homologues, Bruno Genesio se dit heureux que le mercato soit terminé. Et l'entraîneur du Stade Rennais est plutôt satisfait de la tournure de l'été en Bretagne.

"Déjà, je suis très content que ce soit terminé, car c'est du grand n'importe quoi. Et puis, bizarrement, j'ai retrouvé ce matin un groupe beaucoup plus joyeux, plus libéré dans les têtes, individuellement et collectivement, a expliqué le technicien. Et nous aussi, car encore une fois, c'est du grand n'importe quoi, surtout les dernières journées, c'est le folklore complet. Je ne sais pas où on va mais c'est quand même assez pittoresque ce qu'on peut vivre au cours des dernières journées et les gens qui s'occupent du recrutement ont beaucoup de mérite et de courage pour supporter tout ce qu'ils ont à supporter."

Genesio : "Le groupe que j'ai me convient parfaitement"

En termes de mouvements, on savait que derrière, on allait en avoir car Nayef (Aguerd) est parti (West Ham) et que Warmed (Omari) est out pour plusieurs mois, c'était prévu, a continué Genesio. Au milieu, on n'a pas de mouvement et c'est devant, un peu, où on a eu du mouvement pas forcément attendu ou prévu. Mais ça fait partie des choses qui peuvent évoluer dans un mercato, donc le groupe que j'ai me convient parfaitement."

"On a des jeunes joueurs à développer, mais on a la chance d'avoir gardé des joueurs de l'ossature de l'année dernière : nos quatre latéraux étaient là, tout notre milieu était là avec des jeunes qui le complètent, et nos excentrés étaient là, donc c'est un gage de stabilité plus important. Peut-être aurait-on aimé avoir encore avec Steve (Mandanda) un ou deux joueurs du même profil, pour amener un peu plus de sérénité dans les moments compliqués qu'on pourra connaître, mais c'est aussi à ceux qui étaient là, qui ont pris un an de plus, d'assumer ça aussi, de prendre le relais", a conclu l'entraîneur du Stade Rennais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.