OM : Lorient revient à la charge pour Bamba Dieng, enfin une issue positive ?

A lire aussi

Patrick Juillard, Media365, publié le vendredi 27 janvier 2023 à 13h08

Le FC Lorient a transmis à l'Olympique de Marseille une nouvelle offre pour son attaquant international sénégalais Bamba Dieng, décidé à changer d'air cet hiver.

Si les négociations entre les deux clubs ont subi un coup d'arrêt jeudi, la possibilité de voir Bamba Dieng quitter l'Olympique de Marseille pour le FC Lorient avant la fin du mercato d'hiver n'est toujours pas à écarter. Certes, la visite médicale, marquée par la découverte d'une vis dans l'un des genoux de l'attaquant sénégalais, avait refroidi les Merlus, poussant les Bretons à réduire leur offre à 5 millions d'euros (plus quelques bonus), soit la moitié de ce qu'espère l'OM de cette transaction, nous apprend L'Équipe.

Déjà à l'origine de l'échec du transfert de Dieng à Nice l'été dernier, ce procédé a sérieusement agacé Pablo Longoria et la direction sportive phocéenne, qui estime avoir été transparente au sujet de l'ancien de l'Institut Diambars, dont le dossier est désormais disjoint de celui de Terem Moffi, qui se destine à rejoindre l'OGC Nice...

Une offre augmentée de Lorient

Mais entre l'OM et Lorient, les pourparlers ne sont pas rompus pour autant. L'optimisme aurait même tendance à revenir. La Provence croit savoir que les positions entre les deux clubs se sont de nouveau rapprochées ce vendredi matin. Les Lorientais auraient transmis une nouvelle offre supérieure à la première à l'attention du joueur de 22 ans, jamais entré dans les plans d'Igor Tudor cette saison sur la Canebière.

La somme de 7 millions d'euros est évoquée par le quotidien local. Quant à RMC, le média va plus loin et annonce un accord sur un montant de 10 millions d'euros. Soit la somme souhaitée par l'état-major marseillais, conduit par Pablo Longoria et son directeur sportif Javier Ribalta, pour lâcher le natif de Pikine. Ce dernier se trouverait toujours à Lorient, dans l'espoir d'une issue positive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.