Inter - Atlético : Thuram face à Griezmann, horizon bleu

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 20 février 2024 à 14h36

C'est Marcus Thuram qui reçoit son aîné mardi soir, pour un des temps très forts attendus en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, entre l'Inter Milan et l'Atlético Madrid.

Thuram à vitesse grand V

Arrivé du Borussia Mönchengladbach, il devait notamment faire face à la concurrence d'Alexis Sanchez de retour de Marseille. Le Chilien n'a jamais réellement eu le loisir de s'exprimer, tant le fils de Lilian s'est immédiatement montré comme un poisson dans l'eau au côté de la machine Lautaro Martinez. Il a été recruté pour être titulaire et n'a jamais failli à sa tâche, avec dix buts et sept passes en 24 matchs de Serie A.

Depuis Youri Djorkaeff en 1997, aucun Français n'avait atteint les dix buts en championnat sous le maillot de l'Inter - quatorze buts en 33 matchs, au final, pour le champion du monde 98. En revanche, Marcus Thuram est beaucoup moins décisif en Ligue des champions puisqu'il a seulement inscrit un but (et zéro passe). Pour le moment, ces états de service ne lui permettent toujours pas de s'imposer dans le onze de départ de Didier Deschamps en équipe de France, où il reste souvent barré par Olivier Giroud en pointe.

Griezmann, le patron

Vice-capitaine des Bleus, "Grizi" bénéficie bien sûr d'un statut très différent en sélection nationale, mais il a eu autrement le temps de prouver (32 ans contre 26 pour Marcus Thuram). Devenu un dieu vivant à l'Atlético depuis le mercredi 10 janvier, jour où il a atteint le record de buts historique du club, les 174 unités de Luis Aragonés.

Elles sont dépassées depuis, mais le Français est resté bloqué à 175 et n'a plus marqué depuis sept matchs consécutifs, de loin sa plus longue disette de la saison où il affiche onze buts et six passes en 24 rencontres de championnat, ainsi que cinq buts en Ligue des champions - ce qui fait de lui le meilleur réalisateur de la compétition à égalité avec son coéquipier Alvaro Morata ainsi qu'Erling Haaland (Man City) et Rasmus Hojlund (Man Utd). C'est sans doute là, aussi, qu'Antoine Griezmann montre à Marcus Thuram le chemin encore à suivre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.