Incidents du Stade de France : Darmanin avoue "une part de responsabilité"

Incidents du Stade de France : Darmanin avoue "une part de responsabilité"©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 28 juin 2022 à 18h42

Pour la première fois, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a reconnu des fautes dans la gestion des incidents survenus le 28 mai dernier au Stade de France, lors de la finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et Liverpool.


Un mois après, Gérald Darmanin a avoué sa "part de responsabilité" dans les incidents du Stade de France. Invité ce mardi matin sur les antennes de RTL, le ministre de l'Intérieur est revenu sur le chaos observé lors de la dernière finale de la Ligue des Champions, remportée par le Real Madrid face à Liverpool le 28 mai dernier (1-0). "Est-ce que le Stade de France aurait pu être mieux géré ? La réponse est oui. Est-ce que j'ai une part de responsabilité ? La réponse est oui", s'est-il confié.

La lutte contre la délinquance, un échec

S'excusant "bien volontiers" auprès de "tous ceux qui ont subi cette mauvaise gestion", en référence aux fans des Reds et du Real Madrid aspergés de gaz lacrymogène par la police ou agressés et volés, Darmanin s'est ensuite félicité de l'organisation des trois matchs disputés au Stade de France depuis cette date (France-Danemark, France-Croatie et la finale du Top 14 entre Castres et Montpellier). "Il n'y a eu aucune difficulté. J'ai changé l'organisation, j'ai doublé les moyens qui manquaient, sans doute, pour lutter contre la sécurité publique, car s'il y a quelque chose qui s'est mal passé au Stade de France, c'est la lutte contre la délinquance", a-t-il affirmé.


Sondé à propos de la responsabilité du préfet de police, Didier Lallement, et son avenir, le ministre de l'Intérieur a affirmé ne "jamais faire de punition ad hominem", avant de continuer : "La question des personnes viendra après, le préfet de police a fait son travail ce soir-là, mais il est certain qu'on a un changement d'organisation à faire, ça ne veut pas dire évidemment que l'on doit s'en prendre à telle ou telle personne".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.