L2 (J34) : Le Havre, un pied et quatre orteils en Ligue 1

A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le lundi 08 mai 2023 à 22h40

Vainqueur de Rodez ce lundi en conclusion de la 34eme journée de Ligue 2 (1-0), Le Havre s'est encore davantage rapproché de la Ligue 1.

Le Havre est en mission et se rapproche de la montée. En clôture de la 34eme journée de Ligue 2, le leader est venu à bout de Rodez (13eme) ce lundi soir devant son public, grâce à un but du malheureux Antoine Valerio (88eme) contre son camp. Le soulagement aurait pu, et aurai même dû, intervenir bien plus tôt au stade Océane tant les Hacmen ont été dominateurs. Ils étaient pourtant mal entrés dans leur match et ont mis dix bonnes minutes pour organiser leur jeu et enchainer les assauts sur le but ruthénois.

Trois montants touchés

Il a manqué la réussite au Havre, qui a touché les montants à trois reprises en première période. Par le biais de Nabil Alioui (15eme) sur un geste acrobatique puis Victor Lekhal. Ce dernier a vu un Lionel Mpasi des grands soirs repousser son penalty avant de reprendre le cuir de la tête et l'envoyer sur le poteau (31eme). Le ballon avait probablement visiblement franchi la ligne mais l'arbitre du jour, Gaël Angoula, n'a pas validé le but et ne pouvait pas se faire aider par la VAR, qui sera mise en place en Ligue 2 à partir de la saison 2024-2025. Le ballon ne voulait pas entrer dans le but. Lekhal en a encore été témoin quelques minutes plus tard (35eme), quand son coup de tête puissant s'est écrasé sur la barre transversale.

Une juste récompense pour le HAC

Les tirs normands, au nombre de 25, se sont multipliés. Ils étaient moins nombreux dans une seconde période plus calme et dans laquelle Jamal Thiaré a cru ouvrir le score (69eme) en poussant un ballon dans le but. Une joie de courte durée, la faute à une position de hors-jeu. Et soudain, en toute fin de match, Valerio a été mis sous pression dans les airs et a propulsé le cuir dans son propre but. L'issue est heureuse et des plus logiques pour les Havrais qui reprennent six longueurs d'avance sur leur dauphin, Bordeaux, après à ce 32eme match d'affilée sans défaite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.