Dhorasoo : "Revault, c'était Bioman"

Dhorasoo : "Revault, c'était Bioman"©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 06 mai 2021 à 22h10

Les réactions émues, voire dévastées, affluent évidemment après l'annonce brutale du décès de Christophe Revault, à seulement 49 ans. Vikash Dhorasoo, notamment, a pris le temps de s'exprimer un peu plus en longueur.



Le décès de Christophe Revault, dont la cause reste encore bien mystérieuse (l'ancien gardien de but a été retrouvé inanimé à son domicile du Havre, à l'âge de 49 ans), a suscité de nombreuses et rapides réactions. A commencer par celle du HAC, son club de toujours, où il avait encore occupé le poste d'entraîneur intérimaire en 2015. En plus du communiqué officiel, le président Vincent Volpe a ajouté son mot personnel, exprimant une "grande peine" : "Nous perdons l'un des nôtres, une personnalité très attachante et un amoureux inconditionnel du HAC comme du Havre. C'est un chagrin énorme qui m'habite, toutes mes pensées vont à sa famille et à ses deux enfants."

Sadran : "Quand tout le monde est parti en courant, il est resté"

Le TFC, son autre club de référence, a également très vite réagi, et le président Olivier Sadran a aussi écrit un texte plus intime sur le site du club : "S'il y a bien un mec que le Tèf doit saluer, c'est lui. Quand tout le monde est parti en courant en 2001, il se sentait responsable de la descente aux enfers et il est resté. C'est lui qui a entrainé Stéphane Lièvre, William Prunier et les autres. Il a porté ces gamins avec responsabilité, humilité, c'était quelqu'un de tortueux mais qui se sentait toujours responsable de tous. Il avait cette capacité à porter pour les autres. Ça lui pesait, mais il le faisait. Je garderai aussi les images des fêtes après nos montées. J'ai beaucoup de peine, j'ai une pensée pour son épouse, sa famille et ses enfants. Le Tèf doit lui rendre un hommage qui a du sens, à la hauteur de l'homme qu'il était."

Même chose au Stade Rennais, où il a évolué de 1998 à 2000 (puis un match en 2006-2007) : "C'est avec une immense tristesse que le club a appris la disparition de son ancien gardien de but. L'ensemble du SRFC adresse ses sincères condoléances à ses proches et sa famille. Repose en paix." Le message est sensiblement identique du côté du PSG, dont Revault a été le gardien lors de la saison 1997-98.



Les personnalités ont aussi été nombreuses à témoigner, dont Vikash Dhorasoo, son pote du Havre qui a témoigné pour L'Equipe et s'est dit "ému" : "Bien plus qu'un partenaire, c'était un copain d'enfance. On a été formés ensemble, il a été mon capitaine en D3 lorsque j'ai démarré à seize ans, puis chez les pros. C'est un ami de mes amis havrais, sa femme est la soeur de l'un d'entre eux... On le sentait très précis et concentré, tendu aussi, lorsqu'il préparait les matchs. C'était important pour lui. Un super gardien, on l'appelait Bioman car il était imbattable, infranchissable. C'est pour ça qu'il a ensuite joué au PSG et chez les Bleus, avec plus ou moins de succès, puis il est revenu au Havre. C'est un HACMan important, il a beaucoup servi le club et était toujours proche des Havrais. Les supporters doivent être très tristes."

Sur Twitter, Laurent Batlles, l'entraîneur de l'ESTAC qui a évolué avec lui à Toulouse, a aussi fait part de sa "grande tristesse" : "Un homme au grand coeur et grand gardien, j'ai une grande pensée pour sa famille... RIP." Benjamin Mendy, enfant beaucoup plus jeune du HAC, fait le lien entre les générations, rappelant qu'il lui a fait signer son premier contrat pro, photo à l'appui... Pierre Ménès est "effondré" : "Un homme adorable. Sincères condoléances à sa famille et à son club." Et encore tant et tant d'autres réactions...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.