Baromètre L1 : Paqueta, Wijnaldum, Costil... Les tops et les flops de la 20e journée

Baromètre L1 : Paqueta, Wijnaldum, Costil... Les tops et les flops de la 20e journée©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 10 janvier 2022 à 13h19

Découvrez les tops et les flops d'une 20e journée de Ligue 1 où Lucas Paqueta a encore marqué face au PSG d'un Giorginio Wijnaldum toujours en grande difficulté. Ludovic Ajorque et Amine Gouiri se sont eux mis en évidence, au contraire de Benoît Costil contre l'OM.


Les tops

Lucas Paqueta (OL)

Incertain après contracté le Covid-19 à Dubaï, où il avait dû rester isolé, Lucas Paqueta était finalement titulaire face au PSG dimanche soir (1-1). Et le Brésilien, déjà buteur en septembre lors du match aller au Parc des Princes, a magnifiquement ouvert le score après quelques minutes de jeu, pour son septième but de la saison, et réalisé un match plein avant de céder sa place à vingt minutes de la fin.

Ludovic Ajorque (Strasbourg)

Resté muet lors de ses trois dernières sorties, Ludovic Ajorque a retrouvé le chemin des filets dimanche, lors de la victoire 2-0 de Strasbourg à Metz. Après avoir inscrit, de la tête, son dixième but en Ligue 1 (5-0), le grand attaquant alsacien (1,97 m) a délivré sa sixième passe décisive dans le temps additionnel à Jean-Eudes Aholou... de la tête.

Amine Gouiri (Nice)

Alors que Nice a engrangé un troisième succès de rang en Ligue 1 en allant s'imposer 3-0 à Brest dimanche, les attaquants azuréens ont particulièrement brillé en Bretagne. Notamment Amine Gouiri, passeur décisif pour Andy Delort sur le deuxième but et qui a clôturé la marque dans le temps additionnel d'une frappe magistrale, signant sa neuvième réalisation de cet exercice 2021-2022 (pour cinq passes décisives).

Les flops

Giorginio Wijnaldum (PSG)

Depuis son arrivée libre au PSG, l'été dernier, en provenance de Liverpool, l'international néerlandais est méconnaissable. Mauricio Pochettino ne l'a certes pas aidé en le positionnant à la pointe droite de l'attaque dimanche soir à Lyon, où il a été transparent, mais il n'a pas fait beaucoup mieux lorsqu'il est redescendu au milieu après la pause.

Benoît Costil (Bordeaux)

Il n'a pas cherché à fuir ses responsabilités. Auteur d'une grossière erreur qui a permis à Cengiz Ünder d'inscrire l'unique but du match entre les Girondins et Marseille vendredi soir (0-1), Benoît Costil a ensuite fait son mea-culpa. Et grâce à cette énorme bévue, l'OM a remporté son premier succès à Bordeaux depuis 44 ans...

Gaëtan Laborde (Rennes)

S'il est toujours troisième meilleur réalisateur de Ligue 1 avec neuf buts, Gaëtan Laborde a enchaîné un septième match sans marquer toutes compétitions confondues samedi soir lors de la défaite de Rennes à Lens (0-1). L'attaquant du club breton, dans le dur après une piteuse élimination à Nancy en Coupe de France et cette troisième défaite consécutive en Ligue 1, n'aura jamais réussi à se montrer vraiment dangereux à Bollaert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.