Troyes : Rami estime qu'il est "plus facile" de défendre sur Messi

Troyes : Rami estime qu'il est "plus facile" de défendre sur Messi©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 06 octobre 2021 à 20h15

En Liga, sous les maillots de Valence et du FC Séville, Adil Rami a dû se mesurer à Lionel Messi, sa véritable bête noire (aucune victoire en 12 matchs). Cependant, le nouveau défenseur de Troyes a estimé qu'il était désormais "plus facile" de défendre sur le sextuple Ballon d'Or.


Nouvel élément de Troyes depuis le 24 août dernier, Adil Rami n'a toujours pas débuté sous les couleurs de l'ESTAC, 17ème de Ligue 1. La faute dans un premier temps à une condition physique encore imparfaite, puis désormais à une gêne au mollet. Dans un entretien accordé au site officiel de la Ligue 1, le champion du monde 2018 est revenu sur son arrivée chez le promu. "J'ai eu un appel de mon entourage et on m'a dit : 'Est-ce que tu es ok pour revenir en Ligue 1 ?'. J'ai demandé : 'Quel club ?'et on m'a répondu : 'Troyes'. J'ai réfléchi dix minutes et j'ai dit : 'C'est parti !'. L'obstacle le plus difficile, c'était la visite médicale. Le staff a envoyé du lourd. Ils m'ont testé de la tête aux pieds. Ça a été une journée très, très compliquée physiquement, mais mon corps a réussi à tenir. A 35 ans, j'en suis très fier", a-t-il expliqué.

"Il est davantage dans un rôle de passeur, donc c'est plus facile pour les défenseurs"

En Ligue 1, l'ancien défenseur de l'OM devrait croiser la route d'un certain Lionel Messi, sextuple Ballon d'Or et véritable bête noire de Rami. En 12 matchs disputés contre la Pulga, sous les maillots de Valence puis du FC Séville, le défenseur central n'a jamais su repartir avec la victoire. Il s'est rappelé comment il avait été difficile d'évoluer contre l'ancien élément du Barça à l'époque en Espagne : "Oh là là, douze matchs quand même... Il était trop fort. A l'époque, il était toujours dans mon dos, en position de hors-jeu, puis il se replaçait doucement, il touchait la ligne médiane, repartait et trouvait toujours Pedro en relais. C'était incroyable. Maintenant, il est davantage dans un rôle de passeur, donc c'est plus facile pour les défenseurs, on peut l'attendre. Je ne pense pas qu'il soit encore capable de faire ses slaloms de débutant", a jugé le natif de Bastia, qui a tout de même pu récupérer "4 ou 5 maillots" du natif de Rosario en Liga.


Heureux de voir Mbappé encore au PSG, Rami redoute son duo avec Messi

Rami s'est aussi montré ravi du fait que Kylian Mbappé reste en Ligue 1 cette saison, alors qu'il était courtisé par le Real Madrid. Le joueur s'est projeté concernant l'association entre l'attaquant du PSG et Messi : "Comme je suis un grand fan de Kylian Mbappé et que j'espère profondément qu'il aura un Ballon d'Or, je suis content qu'il soit resté au PSG. Pas pour moi, car je n'aime pas les joueurs comme lui qui atteignent leur pointe de vitesse en quelques secondes, mais parce que Lionel Messi va le régaler. Sincèrement, si Kylian comprend les appels qu'il doit faire, ça va faire très mal, Messi saura faire la passe au bon moment et parfaitement la doser", a-t-il expliqué. Depuis le début de la saison, si le PSG peine parfois sur le plan collectif, la connexion entre Mbappé et Messi a pu être observée à plusieurs reprises dans le jeu ; face à Manchester City en Ligue des Champions (2-0), c'est le premier qui a été passeur décisif pour le second, auteur de son premier but sous les couleurs du club de la capitale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.