Quand Brest a failli recruter des stars mondiales

Quand Brest a failli recruter des stars mondiales©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le mardi 20 octobre 2020 à 17h33

Le Stade Brestois a été proche de garnir son effectif de noms très prestigieux dans le passé, d'après son coordinateur sportif, Grégory Lorenzi.

Fort d'un recrutement assez malin cet été avec les arrivées de Steve Mounié, Romain Philippoteaux ou Christophe Hérelle, Brest aurait pu voir des joueurs très prestigieux rejoindre son effectif.


Le coordinateur sportif du club, Grégory Lorenzi, s'est confié au micro de Téléfoot sur les discussions tenues avec trois anciennes gloires d'un certain calibre. D'abord, Yaya Touré (cette année), passé sous le maillot du FC Barcelone (de 2007 à 2010) et de Manchester City durant 8 saisons notamment. Sans club depuis son départ de la Chine et âgé de 37 ans, le milieu de terrain a envisagé de rejoindre Brest, à l'instar de Michael Essien (en 2018), l'ancien joueur de l'OL.

"Cela ne correspondait pas forcément à ce que l'on recherchait. J'ai ai discuté avec des gens qui voyaient cette idée comme intéressante parce que cela pouvait faire parler de Brest. Mais je me demandais, en me plaçant vis-à-vis de mon entraîneur, si un joueur comme cela pouvait être facile à gérer dans le vestiaire. Vis-à-vis des autres joueurs cela aurait pu être compliqué donc on n'a préféré ne pas donner suite", a expliqué Lorenzi.



Une "bonne relation" avec Eto'o

Officiellement retraité depuis septembre 2019, l'ancien attaquant du FC Barcelone, de l'Inter Milan ou encore de Chelsea, Samuel Eto'o, a été approché par Brest.

"Il y avait un joueur plus prestigieux avec qui on a continué à garder une bonne relation après. C'était Samuel Eto'o. On a eu une discussion. Cela ne correspondait pas mais Samuel avait évoqué l'idée de pouvoir revenir en Ligue 1. C'était quelque chose qui pouvait l'intéresser... Mais on a gardé une très bonne relation", a assuré Lorenzi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.