PSG : Kimpembe se défend et "condamne fermement le terrorisme"

PSG : Kimpembe se défend et "condamne fermement le terrorisme"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 01 novembre 2020 à 10h45

Impliqué, comme Karim Benzema ou Youcef Atal, dans une polémique après avoir "liké" une publication Instagram du combattant de MMA Khabib Nurmagomedov hostile à Emmanuel Macron dans l'affaire des caricatures de Mahomet, Presnel Kimpembe s'en est expliqué.

 

Avant les excuses de Youcef Atal, tancé pour avoir "liké" sur Instagram un post de Khabib Nurmagomedov critiquant la position de la France dans l'affaire des caricatures de Mahomet, Presnel Kimpembe avait lui aussi pris la parole sur les réseaux sociaux pour se défendre d'avoir validé cette publication du combattant russe de MMA. "Je fais du sport, pas de la politique. Je ne parle pas russe non plus. Je condamne fermement le terrorisme, toutes formes de violence sans aucune réserve, et toutes les tentatives de manipulation nauséabondes", a écrit le champion du monde samedi sur Twitter, quelques heures avant la victoire 3-0 du PSG à Nantes. Un match où le défenseur parisien est resté sur le banc, après avoir été beaucoup utilisé par Thomas Tuchel depuis le début de saison. 

Nurmagomedov, qui a pris sa retraite le week-end dernier après sa 29e victoire en autant de combats, s'en était pris à Emmanuel Macron sur Instagram, où il compte 25 millions de fans. "Aujourd'hui, sous prétexte de lutter pour la liberté d'expression, les ennemis de l'islam tentent d'offenser les sentiments de centaines de millions de croyants à travers le monde en dessinant des caricatures, a-t-il écrit dans un message publié en russe et en arabe. Qu'Allah lâche Son châtiment sur quiconque empiète sur l'honneur du meilleur des hommes, son prophète Mahomet." Le Daguestanais avait publié la veille une photo du président français avec une empreinte de chaussure sur le visage, accompagnée du message suivant : "Que le Tout Puissant défigure cette ordure et tous ses disciples qui au nom de la liberté d'expression insultent la foi de plus d'un milliard et demi de musulmans. Croyez-moi, ces provocations auront pour eux de graves conséquences car les pieux ont toujours le dernier mot." 

Un message "liké" par Kimpembe, mais aussi par d'autres ex-internationaux français comme Karim Benzema, Mamadou Sakho ou Tiémoué Bakayoko, ainsi que le Bosnien Miralem Pjanic ou l'Algérien Youcef Atal. Ce dernier s'est excusé dans la soirée. "J'ai liké un post de Khabib, car je suis fan du sportif. Je n'ai voulu blesser personne. Je suis profondément touché par le dernier attentat à Nice. Je suis musulman et je suis contre le terrorisme", a ainsi répondu le joueur de l'OGC Nice. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.