OL : Tolisso révolté par l'absence de sanctions après OM-OL

OL : Tolisso révolté par l'absence de sanctions après OM-OL©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le vendredi 10 novembre 2023 à 15h08

Corentin Tolisso, le milieu de terrain de Lyon, ne comprend pas l'absence de sanctions après le match OM-OL, reporté après le caillassage du car de l'OL, le 29 octobre dernier.



Le 6 décembre prochain, l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais pourront bien cette fois en découdre en match décalé de la 10eme journée de Ligue 1. Le choc des « Olympiques » aurait dû se disputer le dimanche 29 octobre au soir mais malheureusement de tristes faits s'étaient produit. L'affiche avait été reportée en raison de graves incidents survenus avant le coup d'envoi. Alors qu'il s'acheminait vers l'Orange Vélodrome, le car de l'OL avait été caillassé par des « supporters » marseillais. Cela avait causé la blessure grave au visage de Fabio Grosso, l'entraîneur lyonnais, et celle de son adjoint Raffaele Longo.

Tolisso : « On fait quoi si les vitres sont encore cassées ? »

Reportée dans un premier temps, la rencontre a donc été fixée au 6 décembre en présence du public, et il n'y a aucune sanction, la commission de discipline de la Ligue se déclarant incompétente pour juger les incidents qui ont eu lieu à plusieurs centaines de mètres du stade phocéen (la jurisprudence veut que l'instance disciplinaire soit uniquement saisie de troubles ayant eu lieu à l'intérieur d'une enceinte ou juste devant, là où le club hôte est jugé responsable d'éventuels dérapages). Une absence de sanctions qui révolte Corentin Tolisso. « Je ne comprends pas l'absence de sanction. C'est une décision qui n'est pas réfléchie. Je ne sais pas si on se rend compte que notre coach a failli perdre un oeil, je trouve fou qu'il y ait aucune sanction », a lâché le milieu de terrain en conférence de presse, vendredi avant le match de l'OL à Rennes, dimanche (17h05).

« J'ai vraiment eu peur depuis l'intérieur du bus. Il va se passer quoi quand on va y retourner ? On nous a dit que la sécurité avait été optimale et que tout allait bien se passer quand on y est allé la dernière fois. Qui nous dit que cela ne se reproduira pas ? Notre coach a failli perdre un oeil, on fait quoi s'il y a pire ? On fait quoi si les vitres sont encore cassées ? Je trouve vraiment très très fou qu'il n'y ait pas de sanction. Je suis père de famille et je punis les enfants quand ils font des bêtises. Là ils (à Marseille) ont fait des bêtises et ils ont aucune sanction. Ce n'est pas logique. Je ne comprends pas cette décision. (...) Les vitres ont été pétées, des projectiles auraient pu arriver. Je ne vois pas ce qu'il faut attendre pour qu'il y ait des sanctions », a ajouté Tolisso, très remonté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.